Lundi 15 juillet - 10h43 | Yeelen Ravier (avec communiqué)

Peder Fredricson : “J'avais tellement de pression!“

Le mag

GRANDPRIX #108 GRANDPRIX n°108 JUILLET-AOÛT

GRANDPRIX #108

(GRANDPRIX n°108 JUILLET-AOÛT)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter

Voici la réaction de Peder Fredricson, vainqueur de la Coupe des nations Longines du CSIO 5* de Falsterbo hier avec l'équipe de Suède, associé à H&M All In de Vinck :
“C'est toujours plus agréable après coup qu'avant! J'avais tellement de pression, parce que je voulais bien faire à la maison et que je connais le sentiment incroyable d'un succès ici, donc je ne voulais pas le laisser passer! Je n'étais pas nerveux avant le passage de Malin (Baryard-Johnsson, ouvreuse du quatuor, ndlr), mais quand elle a signé son double sans-faute, j'ai su que nous avions une véritable chance de victoire et je voulais vraiment réussir. Vous pouviez ressentir cette pression chez tout le monde avant la deuxième manche. Je pense que toutes les équipes, quand elles sont à domicile, le ressentent. Aujourd'hui, nous avons performé, c'était brillant!"

J'aime 170

Réagissez