Dimanche 31 août - 09h48 | Sébastien Roullier

Les trois médailles pour les États-Unis

Suivez la finale de reining des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie en direct (pensez à rafraîchir régulièrement cette page en utilisant la touche F5 sur PC sur POMME+R sur Mac).

23h30 : Le Français Romuald Poard, confie ses impressions à l'issue de la finale : 'Je me sens bien. J’ai fait ce que je voulais faire, c'est-à-dire 216,5 points d'abord puis 217,5 dans la finale et je me suis fait plaisir', affirme le reiner, qui a acheté et dressé lui-même son cheval depuis l'âge d'un an. 'J'ai cherché à bien exploiter mon cheval sur les spins et sur les stops. J'ai connu une petite difficulté sur le cercle mais j'ai pris plus un demi point quand même. C'est un cheval qui a un super mental et qui était à l'écoute', affirme-t-il. Quant aux Américains, qui occupent encore une fois la première place du classement par équipes et en individuel, Romuald Poard affirme : 'C'était dans l'ordre logique des choses. Je voyais Shawn Flarida premier. C'est une machine, il est indétronable'.

23h05 : Champion du monde avec 5 points de plus que son homologue Tom McCutcheon en 2010, le reiner Shawn Flarida signe une très belle revanche avec Spooks Gotta Whiz. 'Le public était en feu. Je ne pensais pas que cela criraitr aussi fort !', a affirmé le reiner, qui exultait à l'annonce de ses résultats. 'Je savais déjà que mon cheval était bon avant de venir ici, il vient d'une très bonne lignée. Mais préparer de un si bon cheval est parfois plus difficile : c'est comme essayer de demander à Michael Jordan de faire encore un peu plus !', souligne-t-il.

22h55 : Les Etats-Unis ont encore une fois prouvé leurs forces en battant les Belges ce samedi soir, au Parc des expositions de Caen, au terme d'une épreuve époustouflante. Ils récoltent l'ensemble des médailles d'or, de bronze et d'argent. Déjà sacré en 2002, le champion Shawn Flarida remporte une nouvelle fois l'or avec 233,5 points.

Derrière lui, se trouvent son co-équipier, Andrea Fappani (229 points) qui remporte l'argent, et sa co-équipière Mandy McCutcheon (227 points) qui remporte le bronze.

A la quatrième place, figurent ensuite l'Allemand Grischa Ludwig (226 points) tandis que l'Autrichien Rudi Kronsteiner arrive cinquième avec 225,5 points. La sixième position est ensuite occupée par trois reiners, le Canadien Cody Sapergia, l'Américain Jordan Larson, et l'Autrichien Martin Mühlstätter (223,5 points). La Belge Cira Baeck, arrive ensuite 9e avec 223 points, juste devant son homologue Bernard Fonck (221 points).

Seul Français encore en lice à ce niveau de la compétition, Romauld Poard termine seizième du classement avec 217,5 points. Une belle performance pour ce reiner qui s'était présenté uniquement en individuel.

22h53 : Le podium de cette finale est ainsi entièrement dominé par les Etats-Unis, qui obtiennent de la première à la troisième place avec Shawn Flarida (233,5 points), Andrea Fappani (229 points) et Mandy McCutcheon (227 points). (Plus de résultats à suivre)


22h44 : Tout le monde l'attendait... Il l'a fait ! L'Américain Shawn Flarida a signé l'un des meilleurs parcours de sa vie avec Spooks Gotta Whiz. Les décibels ont plu lorsque le reiner a fait son apparition, et ont même augmenté lorsqu'il a signé un spin à +5 points suivi d'un autre à +3,5 points. Juste après le passage de la herse, Shawn a dessiné les prémisses d'un pattern parfait sur le sable de la carrière vierge et poursuit en obtenant quatre fois la note de +1,5 sur ses changements de pied parfaits. Avec un premier stop à +5 points sur lequel son cheval surfe sur le sable, le reiner Américain s'assure d'un parcours à 233,5 points qui le propulse de loin à la première place de cette finale individuelle !

22h25 : L'arrivée du reiner Américain Andrea Fappani, va-t-elle renverser la donne ? Après un spin à +5 points, le cavalier et son cheval aux longs crins persistent et signent +5,5 points sur les changements de pieds sous les cris du public. Il termine à 229 points, soit à la première place du classement. Ne reste plus que son coéquipier, Shawn Flarida, pour lui voler la vedette dans quelques instants...

22h16 : Les candidats se succèdent et repoussent sans cesse les limites ! L’Américain Jordan Larson, qui avait récolté 221 points lors de sa qualification, enchaîne de belles manoeuvres et plusieurs demi-points lorsque son cheval glisse sur un grand cercle au galop : il se rattrape et poursuit son parcours, couronné par un beau stop à +3 points, mais les juges retiendront sa note pour vérification. Il obtiendra finalement 223,5 points.

C'est ensuite la Belge Ann Fonck Poels qui entre en piste : objectif faire mieux que ses 225,5 points récoltés mardi. Mais après un arrêt légèrement de travers, elle livre un spin à +5 points qui ne suffira toutefois pas à l'emmener à plus de 220,5 points.

Après sa démonstration de force mardi (224 points), l’Américaine Mandy McCutcheon déboule sur un Yellow Jersey visiblement bien décidé à gagner. Après deux beaux spins, l'étalon allonge de tout son long sur les grands cercles et décroche même +4,5 points sur le premier changement de pied et +5,5 points sur le second ! Une performance qui se poursuit sur ses trois stops, qui lui permet l'inespéré : atteindre 227 points sous le tonnerre d'applaudissements du public, conquis ! 'C'est vraiment un très bon cheval. J'ai juste eu à le monter du mieux que je pouvais, il était vraiment très bon dans ses manoeuvres et avait un très bon équilibre dans les cercles', affirme la reiner, qui a sauté sur place à l'annonce de son résultat.

 

21h45 : C'est le choc des Etats-Unis contre la Belgique... Tandis que la Belge Cira Baeck, qui avait décroché 221 points mardi soir, déboule sur son stop sous les cris d’un public, elle signe deux très beaux spins malgré un cheval un peu sur l’œil en raison de la présence de l’écran géant. Elle prend 4 points et demi sur l’un de ses changements de pied, et engrange encore des points sur ses stops pour finir à 223 points.

Juste après elle, l’Américain Tom McCutcheon (221 points également lors de son premier passage) déroule un pattern régulier et engrange les demi-points. Le résultat est précis, mais manque peut-être un peu d’éclat : presque désarçonné par la puissance de deux de ses stops, il terminera également à 223 points !


21h44 : Après le retour des juges sur la piste, c’est au tour de l’Italien Giuseppe Prevosti (219,5 points lors de son premier passage) de s’élancer. Après deux beaux spins, le reiner prend des points de pénalité sur son deuxième changement de pied, mal maîtrisé, et est pénalisé sur son troisième stop qui manque d’engagement. Il récolte 209,5 points.

Derrière lui, le Belge Bernard Fonck (également 219,5 points lors des premières qualifications) est accueilli comme une star par le public et démarre son parcours sous les sifflets : après deux excellents spins qui lui permettent de prendre de l’avance, il gagne des points sur ses changements de pied et mène un parcours sans faute… jusqu’à ses deux premiers stops, qui manquent d’engagement et le pénalisent. Il finit son pattern à 221 points. 

C’est ensuite au tour du reiner Autrichien Rudi Kronsteiner, qui avait propulsé son pays sous le feu des projecteurs lors des premières qualifications avec un score de 220 points. Acclamé par le public, le cavalier tente un tour de force et récolte 5 points et demi sur un spin parfaitement exécuté ! Un autre changement de pied lui octroie 4 points, et de grandes montées sur ses stops l’aident à atteindre 225,5 points, ce qui lui permet d’atteindre la 2e position du classement provisoire !


21h28 : L’Allemand Grischa Ludwig, qui avait obtenu 218,5 points lors des premières qualifications, fait une entrée en force et gagne des points dès son premier stop. Il enchaine par un pattern audacieux et finit de conquérir le public avec ses 3 stops : il termine avec 226 points et prend la tête du classement.

Le Brésilien Gilson Vieira Diniz Filho tente le tout pour le tout et arrive sur son premier stop à grande vitesse. Le public le suit mais sa main est forte sur ses premiers spins. Son score est de zéro.

21h13 : L’ambiance est électrique au Parc des expositions. Malgré un parcours très relevé et de beaux spins, le Britannique Josh Collins ne prend pas de points sur ses changements de pieds et sur ses deux derniers stops et termine à un score de 220 points. S’il avait pourtant bien commencé avec de beaux spins et changements de main, l’Allemand Volker Schmitt perd des points sur ses deux derniers stops pour finir à 218 points.

Vient le tour du reiner Australien Martin Lacombe, qui s’élance avec son palomino aux longs crins sur un parcours contrasté : après avoir réussi son premier spin, il manque le second avec un quart de trop, mais signe de beaux cercles rapides et stops. Ses changements de pied, dont l’un d’eux tardif, lui valent pourtant plusieurs points de pénalité. Divisé, le jury a demandé à retenir son score pour l’analyser. Ils lui décernent finalement 219,5 points.


20h30 : Mais la marge est faible, puisque cavalier suivant, le Canadien Cody Sapergia, fait l'impossible en signant un parcours à 223,5 points qui l'emmène directement à la première place du classement. Derrière lui, l’Américain Troy Heikes, qui avait repris le contrôle de la consolante jeudi soir avec 220 points, entre sur la piste et tente le tout pour le tout : il prend des points sur ses spins, ses changements de pieds et ses stops, mais manque la première place avec 220,5 points.

Le Brésilien Paulo Koury Neto fait également une arrivée en force, sur des beaux stops. Il monte en vitesse dans ses cercles, signe de beaux changements de pieds, et descend sur ses stops : mais ce ne sera pas suffisant pour les juges, qui lui attribuent la note de 220 points. 


20h22 : Le public du Parc des expositions est en liesse. C’est le Français Romuald Poard qui a la délicate tâche de s’élancer le premier sur le pattern n°10, plus complexe que les précédents. Après s’être qualifié de justesse durant la consolante, le seul tricolore encore en lice déboule avec stop bien mené, sous les applaudissements du public. Il mène un parcours précis et rythmé et enchaîne les points sur ses deux spins parfaitement réussis, ainsi que sur ses changements de pieds et ses stops pour terminer à 217,5 points, soit un point de plus que lors de la consolante ! 'Etre en finale était déjà exceptionnel, mon objectif était de faire au moins 216,5. J'aurais même pu atteindre 220 points, mais j'ai fait une petite erreur qui a fait que mon cheval s'est retrouvé désuni', souligne le reiner encore grisé par son parcours. Selon lui, son cheval a su tout donner malgré la fatigue des trois journées d'épreuves. 'Je sentais que cela commençait à faire beaucoup, je l'ai donc détendu très légèrement tout à l'heure, avec pas trop de manoeuvres', explique le reiner.

19h32 : Plus qu'une demi-heure avant l’ouverture de la finale de reining FEI 2014 des Jeux Equestres Mondiaux ! Près de 21 reiners représentant 9 nations se préparent à s’affronter ce soir au Parc des Expositions de Caen. Parmi eux, des figures de la discipline, tels que les Américains Tom et Mandy Mc Cutcheon, les Belges Bernard Fonck, Ann Poels Fonck, et Cira Baeck, ou encore l’Italien Stefano Ferri et le Canadien Cody Sapergia.

Dès 20h00, c’est le Français Romuald Poard qui ouvrira le bal face aux cinq juges internationaux sur le pattern n°10. Ce parcours, réputé pour être exigeant, comprend notamment un spin de quatre tours et un quart ainsi que des grands cercles et petits cercles au galop ainsi que trois sliding stops (arrêts glissés) qui ont fait la renommée de la discipline. 

Une épreuve qui s’annonce riche en surprises puisqu’elle se clôturera par le passage du reiner pressenti comme le favori, l’Américain Shawn Flarida, qui avait déjà remporté l'or aux JEM de 2002.

 

 

Au Parc des expositions de Caen, Marie Lyan


J'aime 198

Réagissez