Vendredi 17 mai - 18h31 | Propos recueillis par Lucas Tracol à La Baule

Steve Guerdat : “C’est pour des moments comme ceux-ci que j’aime tant notre sport”

Le mag

GRANDPRIX #108 GRANDPRIX n°108 JUILLET-AOÛT

GRANDPRIX #108

(GRANDPRIX n°108 JUILLET-AOÛT)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter

Voici la réaction de Steve Guerdat, qui a offert la victoire à la Suisse dans la Coupe des nations Longines de La Baule grâce à un superbe double sans-faute sur Albfuehren’s Bianca : 
 
“En vérité, j’étais un peu plus nerveux avant le premier parcours qu’avant le second. Bianca a eu une longue pause après le CHI de Genève(en décembre, ndlr). Elle avait juste fait un concours à Bois-le-Duc en mars, avant d’avoir à nouveau un break. Elle a repris la compétition la semaine passée à Windsor où le Grand Prix ne s’est pas bien passé(le numéro un mondial a abandonné, ndlr). J’avais assez peur de sa réaction avant le parcours initial. Après son premier sans-faute, je suis donc entré en piste avec davantage de confiance en deuxième manche. 
De savoir que l’on peut offrir la victoire à son pays en réalisant un sans-faute est la situation favorite de tout sportif. On sait que si on fait tout convenablement, on peut réaliser quelque chose de grand. Ce sont des moments de sport à part, absolument géniaux devant un public extraordinaire. J’ai donné le meilleur de moi-même et ma jument était fantastique. J’ai pris énormément de plaisir, et c’est assez rare pour le souligner. Je dois dire que les cavaliers ne sont pas très friands des parades avant les épreuves, mais le public de La Baule montre toujours un tel engouement que cela les rend géniales. Ces épreuves représentent l’essence du sport, et c’est pour des moments comme ceux-ci que j’aime tant monter à cheval. […] J’adresse en tout cas mes compliments au chef de piste (Frédéric Cottier, ndlr) car le parcours était super. Délicat et avec des fautes, mais il y avait des solutions. J’ai presque eu envie de faire un troisième tour (rires) !”
 

J'aime 166

Réagissez