Jeudi 28 août - 19h56 | Sébastien Roullier

Romuald Poard ira en finale!

Suivez la Consolante, deuxième qualification individuelle du concours de reining des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie en direct (pensez à rafraîchir régulièrement cette page en utilisant la touche F5 sur PC sur POMME+R sur Mac) !

17h00 : Après l'annonce des résultats belges, les Français se lèvent et font une ovation… Ils viennent de comprendre que leur cavalier, Romuald Poard, se qualifie tout juste pour la finale, en occupant la 5e place ex-aequo du classement avec 216,5 points !

Les six cavaliers à se qualifier pour la finale de samedi grâce à cette consolante sont donc les suivants : L'Américain Troy Heikes, qui réaffirme par la même occasion l'excellence américaine en prenant la première place (220 points), suivi du Canadien Cody Sapergia (219 points), deuxième, et du Britannique Josh Collins (218 points), à la troisième place. L'Italien Stefano Ferri arrive quatrième avec 217 points, tandis que le Français Romuald Poard partage la cinquième place avec le Brésilien Paulo Koury Neto à 216,5 points.

16h59 : Les trois derniers finalistes auront tout tenté, avec plus ou moins de réussite !

L'Italien Gennaro Lendi, tout d'abord, qui déroule les manoeuvres les une après les autres, mais prend des points de pénalité sur les changements de pied et finit à 213 points. 

L'arrivée du seul Américain à concourir la consolante, Troy Heikes, a fait sensation auprès du public. Avec son quarter horse musclé, Lil Gun Dunit, le reiner fait une nouvelle fois une démonstration de la performance américaine : après de premières manoeuvres qui se déroulent comme sur du papier à musique, le cavalier perd 4 points de pénalité sur un stop… qu'il regagne dès le spin suivant en enregistrant +5 points ! Cette bête de show engrange encore des points sur ses derniers stops, pour finir à 220 points, ce qui le propulse directement à la tête du classement ! 

Les Français est maintenant en position dangereuse, relégués à la cinquième place ex-aequo du classement… Soit à un point de basculer !

Dernier cavalier à s'élancer sur le pattern n°5, le Belge Piet Mestdagh arrive en force en n'hésitant pas à dérouler de grands cercles rapides, suivis d'un très beau stop. Mais il perd un point sur son premier spin, et accumule les déconvenues : avec un deuxième spin à zéro, le reiner perd des points lorsque son cheval manque de tomber dans son rollback, puis se fait prendre la main sur les montées de ses stops. Il termine à 201,5 points.

16h57 : Il y aura bien un Français, Romuald Poard, en finale des JEM. Plus d'infos à suivre.

16h15 : Retour après une courte pause. Malgré ses habits scintillants aux couleurs de son pays et des beaux spins, la Britannique Jessica Sternberg a perdu des points sur son tracé et ses arrêts et termine à 210 points. Derrière elle, l'Australien Shaun Sanders aura fait crier ses compatriotes… mais manque de peu le ticket pour la finale, en récoltant 214,5 points grâce à un parcours fluide et deux beaux stops.

Attendue au tournant, la Canadienne Lisa Cloutier fait perd finalement un demi point par rapport à son premier passage. Pénalisée par une mauvaise gestion d'un spin et de son dernier stop, elle finit son pattern à 213,5 points.

La surprise vient ensuite de la Grande-Bretagne, où le cavalier Josh Colin et son Spook a Little réalisent une performance avec des spins parfaitement exécutés et un parcours relevé, prenant de la vitesse sur ses cercles. En gagnant plusieurs point sur ses stops, le cavalier s'assure d'une deuxième place au classement provisoire en obtenant un total 218 points !

Après ce passage, les cartes sont redistribuées et le tricolore Romauld Poard s'approche dangereusement de la ligne rouge, puisqu'il est désormais quatrième ex-aequo. La première place du classement provisoire reste occupée par le Canadien Cody Sapergia (219 points), suivi désormais par le Britannique Josh Colin (218 points), deuxième, et l'Italien Stefano Ferri (217 points), troisième.

Si elle déroule un pattern propre, la cavalière suivante, Josiane Gauthier (Canada), ne parvient pas à dépasser les 212,5 points et perd des points sur un stop qui manque d'engagement.

Il ne reste maintenant plus que trois cavaliers, dont le Belge Piet Mestdagh qui pourrait réserver des surprises et bousculer encore le classement provisoire.


15:46 : Le seizième cavalier à se présenter est le Canadien Matthew Hudson. Après un bon début de pattern, le cavalier prend quatre points de pénalité sur un spin qu'il manque d'un quart de tour. Mais la qualité de son deuxième spin lui permet de reprendre quatre points, et de terminer tout de même à 214,5 points. Juste derrière lui, le cavalier Italien Stefano Ferri, mal parti au départ avec deux points de pénalité sur un premier spin, réussi un tour de force grâce à de beaux stops pour aller chercher 217 points, un score qui le propulse en deuxième position du classement provisoire.

Derrière lui, l'Australien John Wicks fait moins bien que lors de son premier passage et prend 211 points. 

Puis c'est la Française Anne-Sophie Guerreiro qui s'élance, avec sa 'Poulette'. Si la jument Chicken Sandwich part très concentrée et enchaîne les premières manoeuvres avec succès, elle manque d'un quart de tour son premier spin, ce qui lui vaut une pénalité de 4 points. Mais grâce à deux beaux changements de pied, elle parvient au score de 211 points, qui ne lui permet toutefois pas de rejoindre les cinq cavaliers en tête pour la finale. 'La jument était là et s'est donnée comme elle pouvait. La grosse pénalité est pour moi, car je lui ai demandé de stopper trop tôt', résume la tricolore, encore rougie par son passage. 'Je suis un peu déçue, mais pas de la jument. Il y a encore une marge de progression pour moi', résume Anne-Sophie Guerreiro, qui compte désormais prendre un peu de repos avant de préparer de nouveaux chevaux pour les prochains Futurity.


A ce stade de l'épreuve, le seul Français encore en lice pour la finale est Romuald Poard et Peppys Ruf Sailor, qui occupent la troisième place ex-aequo  avec 216,5 points. Le classement est toujours dominé par le Canadien Cody Sapergia (219 points) et l'Italien Stefano Ferri (217 points).


15h07 : Les tricolores reprennent des couleurs ! Romuald Poard et son Peppys Ruf Sailor conjurent la malédiction française et décrochent un score de 216,5 points sur un pattern qui frôle la perfection. Après un début de pattern propre, le Français a pris des points grâce à la qualité de ses spins et monte en puissance : changements de pieds, stops… Il enchaîne les manœuvres avec aisance avant de clôturer son parcours sous les exclamations du public. 'Je suis extrêmement content. J’ai showé le cheval comme on m’a dit de le faire, c’est-à-dire en allégeant la main et en lui faisant confiance, et cela a payé. Je m’étais fixé un objectif de 216, et je l’ai même dépassé d’un demi point', résume le reiner, qui a dressé lui-même ce cheval de huit ans. L’entraîneur Français, Guy Duponchel, est aux anges : 'Je suis vraiment content pour lui. C’est un cavalier qui monte en puissance et qui avait tellement envie d’y arriver en début de saison. Nous avions décortiqué son pattern avant d’entrer et il a fait ses points partout', affirme-t-il.

Le Français décroche ainsi la deuxième place du classement provisoire, ex-aequo avec le Brésilien Paulo Koury Neto. Juste après lui, le Britannique Doug Allen obtient 215,5 points sous les encouragements de la foule tandis que l’Australienne Shauna Larcombe ne parvient pas à conserver son avance (217 points dans les premières épreuves de qualifications) et chute à 214 points.

14h47 : Juste après le Français, c'est la Britannique Fancesca Sternberg qui s'est élancée et qui décroche 212,5 points. Derrière elle, le Canadien Cody Sapergia revient en force dans la course en prenant la tête du classement en prenant 219 points. Juste après le passage de la herse, le Brésilien Laércio Casalecchi Filho a tenté de prendre de la vitesse dans ses cercles et de faire de belles montées sur ses stops pour se distinguer, un pari qui le place à 215,5 points.

14h29 : Grosse déception pour l’équipe de France… La deuxième journée de qualifications pour la finale de reining avait pourtant bien démarré, avec un public, qui comme à son habitude, a répondu présent. Après le passage du Brésilien Paulo Koury Neto, qui a tenté un parcours propre mais sans éclat qui le place à 216,5 points sur le pattern n°5, c’est l’Allemand Alexander Ripper et son Awesome Playboy qui sont tenté leur chance, mais leur pattern est resté bien en-dessous de leur premier passage puisque le couple récolte seulement 213 points au lieu de 217,5 lors de son premier passage.

Mais la malchance s’est confirmée pour le Français Cédric Guerreiro, qui, après une entrée en force, a été lourdement pénalisé de 15 points pour la levée des postérieurs de son cheval au beau milieu d’un cercle au galop… Il enchaîne alors avec une autre pénalité sur un spin où le cheval n’était visiblement plus là, pour terminer sur un score final de 193,5 points, un chiffre bien en dessous des 213,5 points obtenus lors de son premier passage et qui ne lui laisse aucune chance de concourir sur la finale. Le cavalier, visiblement très affecté malgré les encouragements de son entraîneur, a demandé quelques minutes avant de répondre à la presse. 'C’était un peu notre finale à nous. Je suis extrêmement déçu, surtout que mon cheval n’avait jamais fait ça. Je pense que je n’ai pas eu la bonne stratégie pour préparer mon cheval. J’ai voulu arriver avec un cheval frais, mais c’était une erreur', affirme le cavalier. 



Au Palais des Sports, Marie Lyan

Les résultats en live ici. 

J'aime 138

Réagissez