Jeudi 28 août - 19h52 | Sébastien Roullier

L'endurance reste chez les al-Maktoum

Suivez la course d'endurance des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie en direct (pensez à rafraîchir régulièrement cette page en utilisant la touche F5 sur PC sur POMME+R sur Mac).

19h15: Le podium individuel est assuré. En tête le Sheikh Hamdan bin Mohamed Al Maktoum, il est suivi de Marijke Visser et de Abdulrahman Saad A.S Al Sulaiteen. La Suissesse Barbara Lissarague a pris une très léger retard. Elle devra se contenter de la quatrième place. L'Espagne réalise un beau doublé en classant deux de ses cavaliers, Jaume Punti Dachs et Jordu Arboix Santacreu, aux cinquième et sixième places. Oman est ensuite représenté dans le classement grâce à Sami Said Salim Al Bulushi. Jean-Philippe Frances réalise alors l'exploit de terminer la compétition à la huitième place du classement définitif. Le Bleu a porté haut les couleurs de sa nation devant son public. La neuvième place est revenue au Néerlandais Joyce van den Berg avec Run du Colombier.  Le couple a franchi la ligne d'arrivée juste devant le représentant du Bareïn, Isa Abdulla Ali AL Hazza.

19h : Alors que certains cavaliers repartaient tout juste sur la dernière boucle, le Sheikh Hamdan bin Mohamed Al Maktoum s’est imposé en selle sur Yamamah. Après le suspense du dernier vet gate, sa victoire a été confirmée. La Néerlandaise Marijke Visser a également passé la terrible épreuve de l’examen final. Elle s’empare de l’argent avec Laiza de Jalima. Pour l’instant le troisième n’est pas encore déterminé, passant encore la dernière visite, mais il semblerait que le Qatari Abdulrahman Saad A.S Al Sulaiteen, associé à Koheilan Kincso, prenne le bronze. La Suissesse Barbara Lissarrague est pour l’instant aux pieds du podium avec Preume de Paute. 

18h45 : La cavalière costaricaine Claudia Romero Chacon, blessée au kilomètre 13.6 de la première boucle de l’épreuve d’endurance à Sartilly ce matin a été opérée suite à des fractures et des blessures internes. Son état de santé est jugé sérieux mais satisfaisant par l’équipe médicale.  Son cheval est malheureusement décédé sur le coup lors de l’incident.

Deux autres incidents mineurs, sans aucun lien entre eux, ont eu lieu durant la course pour deux cavaliers :
- l'Uruguayenne Isha Judd souffre d’une fracture du fémur droit à la suite d'une chute.
- le Costaricain Alberto Morales Morales a été conduit à l’hôpital en observation après s’être plaint de douleurs au cou après avoir terminé la première boucle.

17h : L'avant-dernière boucle vient de se terminer et une nouvelle fois Sheikh Hamdan bin Mohamed Al Maktoum entre en premier au Vet Gate. Il mène la course avec une large avance puis que la Néerlandaise Marijke Visser s'est laissée distancer de plus de dix minutes. La troisième place du podium est occupée par le Qatari Abdulrahman Saad A.S Al Sultaieen assis sur Koheilan Kingcso mais il est suivi de près par la Suissesse Barbara Lissarague portée par Preume de Paute. À nouveau jea-Philippe Frances est le premier Tricolore puisqu'il est huitième. Denis Le Guillou est quant à lui douzième. Robin Cornely, Franck Laousse et Nicolas Ballarin sont respectivement quinzième, dix-huitième et vingtième.

15h : La FEI a mené une enquête immédiate sur les circonstances du tragique incident. L’enquête a démontré que le cheval a heurté un arbre sur le bord de la piste dans une zone arborée. Le cheval a souffert d’une blessure à la tête et est décédé sur le coup.

Il n’y a pas de trace de glissade du cheval avant l’impact.

14h : La troisième boucle a bouleversé le classement et a une nouvelle fois fait s’élever les voix des participants et de leur entourage en ce qui concernait la difficulté technique exacerbée. Le cavalier des Émirats, Hamdan bin Mohamed al Maktoum, a une nouvelle fois tiré son épingle du jeu en terminant l’étape en tête avec une vitesse moyenne de 20,755 km/h. En revanche Rashid Dalmook Al Maktoum ayant été éliminé pour un problème métabolique lors de la visite vétérinaire, a cédé sa place à la Néerlandaise Marijke Visser avec Laiza de Jalima. Le couple était neuvième lors de la boucle précédente. Le scénario a été le même pour l’ancien troisième Jaafar Merza Abdulnabi Hassan puisque le cavalier du Bareïn a lui aussi été éliminé mais pour un problème de boiterie. Il a ainsi laissé sa place sur le podium fictif à son compatriote Nasser Bin Hamad al Khalifa accompagné de Onirik de Becherel. À ce moment de la compétition, le premier Français dans le classement est une nouvelle fois Jean-Philippe Frances qui est cette fois seizième. Denis le Guillou est dix-huitième et Robin Cornely vingtième. Plus loin dans le classement, les spectateurs ont pu applaudir Franck Laousse, trente-deuxième et Nicolas Ballarin trente-septième. Par équipes la France tient le leadership à seulement deux boucles de l’arrivée. Elle est suivie par les Pays-Bas et l’Espagne. Les Émirats Arabes Unis ne peuvent même plus prétendre à une quelconque médaille puisque trois de leur quatre cavaliers ont été éliminés.

 

12h : Au terme de la deuxième boucle de ce tracé, jugé par la plupart des concurrents et des staffs internationaux comme extrêmement dangereux, le Sheik Hamdam bin Mohamed al Maktoum tient la tête avec Yamamah grâce à une vitesse moyenne de 20,35 km/h. Le cavalier des Émirats arabes unis a ainsi devancé Rashid Dalmook al Maktoum, membre de la même famille, en selle sur Nopoli del Ma. Ce dernier, en tête lors de la première boucle a réalisé une vitesse moyenne de 20,32 km/h. Le podium a été complété par le représentant du Bareïn, Jaafar Merza Abdulnabi Hassan porté par Pesage de Crouz. Les 'Vestes bleues' étaient à ce moment quelque peu éloignées du peloton de tête et cela dans un désir toujours plus grand de gérer au mieux leurs montures et de ne pas les mettre à l'effort dès le début de la course. Jean-Philippe Frances est alors trentième (16,41 k/h de moyenne), Denis le Guillou est trente-troisième (16,57 km/h de moyenne), Robin Cornely pointe à la trente-cinquième place (16,80 km/h de moyenne), Frank Laousse se positionne quarante-septième (16,41 km/h de moyenne) et Nicolas Ballarin ferme la marche du groupe français en prenant la cinquante-troisième place (16,14 km/h de moyenne). Dangereux, voilà le mot qui sort de toutes les bouches expertes et cela se confirme lorsque la fiche de résultats annoncent vingt-quatre couples retirés, soit par forfait soit par disqualification à l'issue de la visite vétérinaire. 


11 h  : Un cheval et un cavalier ont chuté durant la première boucle, peu après 8h30 aujourd’hui. La cavalière costaricaine Claudia Romero Chacon et Dorado sont tombés 400m avant le premier point d’assistance de la course. Tragiquement, le cheval n’a pas survécu à cette chute. La cavalière a, quant à elle, été blessée. Elle a été transportée consciente, par ambulance, à l’hôpital. 

9h30 : Une heure et demie après le départ de la course les premiers cavaliers sont arrivés au Vet Gate. Cavaliers et chevaux viennent de parcourir la première boucle longue de trente-huit kilomètres et avec un dénivelé de six-cent-trente-quatre mètres. Après une trentaine d'arrivée, le Sheik Rashid Al Maktoum mène la danse avec Nopoli del Ma. Côté Tricolore, tous ont passé avec succès le contrôle vétériniare. Jean-Philippe Frances et Secret de mon Coeur sont les premiers tricolores à être arrivés à l'examen vétérinaire. Avec un cardio de soixante ils ont rapidement pu rejoindre l'air de repos où cavalier comme cheval se détendront avant le départ de la deuxième boucle. Le jeune Robin Cornely et Rusty James sont les deuxièmes français à être pénétrés dans l'arène vétérinaire. Le cardio est à 59, c'est parfait. Ils sont suivis par Denis le Guillou et Franck Laousse respectivement portés par Otimmins Armor et Niky de la Fontaine. Cette première étape a surtout été marquée par le tragique destin d'un cheval qui serait mort. Quatre cavaliers ont été éliminés et parmi eux un du Bareïn, un du Kazakhstan et l'Irlandais Tom Macguiness. L'Estonnie Kairit Kalbre portant le numéro soixante-cinq est tombée au début de la course et a été transportée à l'hôpital pour, semble-t-il, un bras cassé. Au terme de cette première boucle, la jument, Razizka la Majorie, de la Polonaise Kamila Kart, ne semble pas en forme.

À Sartilly, Daphné Godfroy et Marie de Pellegars-Malhortie

J'aime 155

Réagissez