Mardi 30 avril - 17h51 | Amélie Ulmer (avec communiqué)

L'IFCE dévoile ses orientations de demain

Le mag

GRANDPRIX #108 GRANDPRIX n°108 JUILLET-AOÛT

GRANDPRIX #108

(GRANDPRIX n°108 JUILLET-AOÛT)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter

Le Conseil scientifique de la filière équine a souhaité que l'Institut français du cheval et de l'équitation (IFCE) prépare une enquête pouvant révéler les thématiques de recherche essentielles pour faire évoluer le milieu équestre. Les résultats de cette enquête viennent de paraître et GRANDPRIX-replay.com en communique les grandes lignes à retenir.
 
Le Conseil scientifique de la filière équine, dont la mission est notamment de conserver un lien efficient entre les différents acteurs du milieu équin, a commandité une enquête à l'IFCE. Le but de celle-ci est de comprendre les besoins principaux des acteurs de la filière équine durant l'année 2018. Pour ce faire, l'Institut national a créé une étude se déroulant en deux phases. Premièrement, trente-cinq acteurs de terrain représentant au mieux la diversité de la filière équine ont participé à un entretien semi-directif. Ces derniers permettent en effet d'orienter le discours du participant autour d'un axe de recherche précis. De cela est ressorti cinq thèmes : Connaissances autour des équidés, Santé et Performance des équidés, Sociopolitique, Marchés et mondes professionnels, Matériel et innovation. Dans un second temps, une enquête en ligne qui a réuni sept-cent vingt-sept personnes (issues d'un panel du monde équestre assez large) a été proposée. Les participants avaient alors le choix entre les cinq thèmes énoncés ci-dessus et devaient choisir au sein de ceux-ci deux à trois sujets, puis les noter selon leur importance. Les premiers résultats de ce travail viennent d'être mis en ligne et apportent un nouvel éclairage sur les prochaines politiques sportives à suivre pour améliorer et aider la filière équine.
 
La première chose qui ressort de cette enquête sur l'année 2018 est certainement un intérêt développé pour chacun des thèmes mais aussi des sujets au sein des thèmes. Une forme d'homogénéité s'est donc dégagée de l'étude. Il est à noter que de nouveaux enjeux ont été mis en évidence par rapport aux années précédents : le matériel et les infrastructures, ainsi que l'évolution de la société et de ses rapports aux animaux en particulier. Par ailleurs, les problématiques majeures mises en avant ne permettent plus de se placer à l'échelle de l'équidé seulement, mais de l'équidé au sein d'une structure et plus largement d'une société.
 
Ainsi, il est logique de retrouver en première ligne au sein du thème évalué comme numéro un [Connaissances autour des équidés] le bien-être animal, le comportement et la nutrition, et dans le deuxième thème favori [Santé et performance des équidés] des sujets comme les maladies des équidés ou encore la longévité et la performance comme souci premier. Le cheval, en tant qu'être vivant capable de souffrir, est ainsi mis au premier plan de cette enquête. C'est ensuite le thème de la Sociopolitique qui préoccupent le plus les acteurs de la filière avec en premier lieu des problématiques telles que les territoires et leur agriculture et environnement ou bien la place de l'animal au sein de la société.
 
Cette étude va permettre d'orienter les futurs appels à projets du Conseil scientifique de la filière équine. De plus, différents groupes de réflexion seront organisés pour enrichir ces projets. Il est également à noter que les problématiques soulevées par l'étude qui ne concernent pas seulement le Conseil scientifique seront transmises aux interlocuteurs compétents.

J'aime 122

Réagissez

  • TOF - le 01/05

    c'est quoi ce blablabla ????