Mercredi 27 août - 13h15 | Marie de Pellegars

La réaction d’Alain Francqueville

Alain Francqueville, chef d’équipe depuis une dizaine d’année au sein du staff tricolore est revenu sur les performances de ses protégés à l’issue du Grand Prix Spécial où deux Français avaient réussi à se qualifier :

'Nous sommes satisfaits d’avoir eu deux cavaliers dans le Spécial. Il était important aussi de voir que Marc et sa jument, Noble Dream*Concept Sol méritaient leur place. L’épreuve n’est pas encore finie mais il a devancé déjà cinq cavaliers. La jument était expressive, il n’a pas mis le turbo, il est resté dans la logique qu’on s’était fixée. Nous voulions que la jument fasse une reprise du début à la fin dans le contrôle. Son meilleur piaffer était dans la dernière ligne, alors qu’il y a deux ou trois mois, la dernière ligne était un peu périlleuse et les juges se demandaient comment ça allait se finir. Nous devons gommer cette impression de doute chez les juges. Aujourd’hui, il a confirmé qu’il pouvait présenter la jument dans le contrôle. En ce qui concerne Arnaud, Robinson est très jeune. Il n’a que neuf ans. Il a été très régulier, ses passages, piaffer, transitions, c’était très bien. Il y a eu des fautes dans le galop mais ça se corrige facilement. On doit maîtriser ses départs au trot. Il peut y avoir une réaction trop vive. Il faut le gérer mais ce n’est pas un mouvement qu’il ne peut pas faire. Les mouvements difficiles, piaffer, passage, pirouette, sont top ! Les lignes, il peut les faire très bien maintenant il faut assurer l’absence de faute. Je ne suis pas inquiet. Il n’y a pas d’explication à donner quand à ses fautes aujourd’hui. Arnaud était dans la bonne vitesse. Les paramètres étaient les bons. Le cheval a joint les antérieurs. Ce n’est pas grave. Durant ces trois jours, nous avons montré que nous avions des couples jeunes dans notre large panel de cavaliers et de chevaux. Nous avons quand même grimpé car nous avons plus de deux cent dix points par équipes ce qui correspond à trois chevaux à 70%. La concurrence augmente mais avec nos chevaux nous savons que nous pouvons atteindre ces scores surtout qu’il reste encore de très bons couples qui ne sont pas présents ici comme Bertrand Liegard et Star Wars ou encore le cheval de Stéphanie Brieussel, Amorak. Maintenant nous devons bien caler les choses pour le championnat d’Europe d’Aix-la-Chapelle en 2015 où nous pourrions obtenir une qualification pour les Jeux olympiques si nous sommes dans les six premiers. J’arrête mes fonctions dans un mois donc je regarderai tout ça d’un œil extérieur. Je passe le relai dans de bonnes conditions par rapport à ce que j’avais récupéré il y a onze ans ! '

Propos recueillis par Daphné Godfroy

J'aime 122

Réagissez