Mercredi 27 août - 19h26 | Daphné G

Suivez la troisième journée en live

Suivez la troisième journée de para-dressage des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie en direct (pensez à rafraîchir régulièrement cette page en utilisant la touche F5 sur PC sur POMME+R sur Mac) !

17h36: Valérie Salles a déroulé une reprise plutôt homogènes, avec des notes restant aux alentours des 6.7, 6.6, 6.4. L’impression qui s’en est dégagée est celle de la fluidité et d’une bonne connexion avec Diamond du Loing avec qui elle forme une paire récente (une de plus chez les Français à ces JEM). 'Je ne suis pas déçue (elle est quinzième sur vingt-cinq participants). Je n’avais pas d’objectif autre que d’être bien avec Diamond, de sentir le travail que j’ai fait avec elle et Jean-François Lagarde (son coach) se mettre en place. C’est fait.' Jean-François Lagarde est très content de la performance de Valérie : 'Diamond est une jument qui a besoin d’être recadrée et Valérie cherche les solutions. Nous progressons. Il faut trouver les codes. Aujourd’hui Valérie a un cheval qui lui convient. Avec elle je partage une formidable aventure humaine qui me fait progresser. Quand je ne veux pas sortir en concours avec mes propres chevaux, c’est Valérie qui me pousse à y aller ! Elle ne lâche rien.' Malheureusement Diamond et Valérie ne resteront peut-être pas associées très longtemps. Mais pour l’instant, elles sont ensemble et travaillent.

16h12: 66,931% pour Anne-Frédérique Royon avec J’Adore (grade Ib). Moins bien que lundi donc et la déception s’est lue sur son visage. 'Je voulais faire avancer J’Adore. Elle l’a fait mais moi je n’ai pas suivi. J’Adore est toujours super et elle a été très calme à la détente. Je suis déçue de moi.' L’émotion était forte lorsqu’elle s’est exprimée après sa reprise et les mots lui manquaient. Marc-André Morin a pris le relais, pas tout à fait du même avis : 'Anne-Frédérique a relevé le défi, contrairement à ce qu’elle dit. Mais cette épreuve est aussi plus difficile que celle de lundi (plus de trot, quart de pirouette) et J’Adore manque un peu d’activité dans le trot.' Pour l’heure la participation d’Anne-Frédérique à la RLM est compromise  (sur vingt-cinq cavaliers du grade, 30 % d’entre eux seront sélectionnés). Et à l’heure actuelle, elle est neuvième sur vingt-cinq concurrents.

15h24: Et Lee Pearson entra en piste. Pepo Puch avait aligné un remarquable score (74,793 %) mais Lee a été impérial (77.310%). Et ce fabuleux personnage (au sens propre tellement le look british décalé qu’il cultive est drôle) a été salué par Pepo d’un 'fantastique'. Alignant les 8, 8.5, 7.5, 7, l’affaire était quasi pliée au tiers de la reprise. Il suffisait de faire les calculs pour comprendre que quelque chose de très fort se déroulait sous nos yeux. Sans conteste, une domination. Et cet étonnant personnage parle de son cheval Zion avec une émotion à peine contenue : 'J’adore ce cheval, il est génial. Quoi que je lui demande il le fait. Ces transitions sont parfaites. Ce soir je suis sûr de pleurer !'. 

Sur le podium attendez-vous à l’or pour Lee et l’argent pour Pepo. Le suspense  reste entier pour le bronze. Réponse à 18h et remise des prix à 18h30.

14h15: La compétition commence très fort en grade Ib. Évidemment avec l'Autrichien Pepo Puch passant en troisième position, ça tue un peu le match ! 74,793% au compteur ! Excusez du peu. Quatre points d’écarts avec ses deux poursuivantes, les cavalières Katja Karjalainen et Stinna Tange Kaastrup. Mais le lion britannique Lee Pearson rentre en piste à 15h24, et l’on sait à quel point il est absolutely dangerous ! Ne pas manquer aussi l'Autrichienne Joann Formosa, auteure de très belles performances. En piste à 16h12 pour la France Anne-Frédérique Royon et Valérie Salles à 17h36.

13h: L’hymne allemand a retenti pour Hannelore Brenner (73,610%), tandis que la Néerlandaise Sanne Voets (73,146%) recevait la médaille d’argent et la Danoise Susanne Jensby Sunesen ((71,976%) le bronze. Vladimir Vinchon finit neuvième avec 67,805% et Samuel Catel quinzième avec 65,098%.

10h54: Soyons francs, les 67,805 de Vladimir Vinchon (grade III) sont décevants. En effet le jeune couple qu’il forme avec Rockford 17 commet très peu de fautes mais elles se sont payées cash (et pas toujours de la même façon selon les juges…). On peut penser qu’il aurait pu avoir un peu plus, mais le jugement en dressage est une alchimie compliquée on le sait. La reprise s’est déroulée de façon satisfaisante, avec un Rockford beaucoup plus harmonieux que lundi, plus détendu. Et Vladimir a osé plus. 'Je suis déçu forcément, pour moi, pour l’équipe, pour Rockford. Ces JEM c’est une très grosse échéance pour un travail qui est récent. Mais je suis content de Rockford qui est beaucoup plus concentré.' Marc-André Morin signale qu’effectivement Rockford a beaucoup progressé dans sa relation avec Vladimir. 'Nous avons fait un gros travail sur le mental  de Rockford, qui regardait partout, très émotif. Et même depuis lundi il s’est détendu. Le couple a évidemment du potentiel.'

10h12: L’Allemande  Hannelore Brenner (grade III) se présente avec sa jument Women of the world. Compte tenu de son palmarès prestigieux (première à Lexington en 2010, à Londres en 2012), de son expérience, chacun sait autour du terrain que la performance va être belle. En effet elle termine avec 73,610, en tête du classement (provisoire) mais qui a toutes les chances de devenir définitif pour elle. Les commentaires d’une athlète ravie : 'Je suis très heureuse bien sûr. Women est une jument formidable avec laquelle je suis en phase. Elle est toujours à l’écoute. Et puis cette année, c’est un peu particulier entre nous puisque Women a dix-neuf ans. Et que donc la retraite s’approche. Peut-être encore un an ensemble ? Mais pas plus. Alors, forcément il y a de l’émotion.' Et pour le public le très grand plaisir de voir deux sportives hors du commun et toujours au top.

9h36: Samuel Catel (grade III) s’élance  sur son bai de quatorze ans Mogador de Valange, en individuel cette fois-ci. Il nous livre ses impressions à chaud : 'Je devais prendre des risques pour approcher la RLM vendredi. Et du coup j’ai été un peu débordé par la locomotion de Mogador. Il a par ailleurs un équilibre un peu plongeant. Son point faible ? Il n’en a pas vraiment, nous sommes un jeune couple. Par exemple, concernant les figures qui commencent à droite, je suis toujours un peu en difficulté puisque je suis amputé fémoral droit. Mais cela se travaille. Ma déception, ce n’est pas tant de ne pas avoir atteint mon objectif (68 %), c’est que du coup je n’amène pas autant de points que je l’aurais voulu à mon équipe. Devant nous il y a les championnats d’Europe. Si dans un an je ne fais pas mieux, je devrais me poser des questions. Mais sur moi, pas sur Mogador. Et puis j’ai une équipe formidable autour de moi. Cela m’apporte beaucoup de sérénité.' Samuel est, provisoirement, neuvième avec 65,098 %.

À l'hippodrome de la Prairie, Dominique-Laurence Repessé

Les résultats ici. 

J'aime 120

Réagissez