Mercredi 24 avril - 10h37 | Communiqué

Création de la Mission française pour la culture équestre

Le mag

GRANDPRIX #111 GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE

GRANDPRIX #111

(GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter

L’équitation de tradition française est inscrite sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité auprès de l’Unesco depuis novembre 2011. Afin de suivre cette inscription et de promouvoir l’équitation française tant sur le territoire national qu’à l’étranger, la Fédération française d’équitation (FFE) et l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) se sont rapprochés afin de créer la Mission française pour la culture équestre. 

Placée sous le haut patronage du ministère de la Culture, la Mission rassemble en outre des représentants des ministères en charge des Sports, de l’Agriculture, des Armées, un représentant en charge des sports équestres militaires ainsi qu’un représentant de la Garde républicaine. Elle souhaite plus largement rassembler tous les acteurs du monde équestre. 
Le dossier de l’équitation de tradition française a été constitué à l’initiative du Cadre noir. Dès les Premières rencontres de l’équitation française, organisées par l’IFCE en 2014, la Fédération française d’équitation a rejoint puis contribué à la dynamique créée autour de l’inscription au patrimoine de l’Unesco. 

Cette inscription permet de redécouvrir, de redonner une histoire, une identité et des contours à une pratique dont les cavaliers et les acteurs divers du monde du cheval n’ont pas forcément conscience. 
Elle contribue aussi, au-delà de la pratique sportive, à restituer les multiples visages du cheval, acteur culturel historique essentiel de notre civilisation et de l’équitation de tradition française, véritable art de vivre qui permet de se penser soi-même, de penser le monde et la relation que nous entretenons avec lui. 
L’histoire et l’évolution de l’équitation et de la société en général montrent que les principes philosophiques et techniques de l’équitation de tradition française répondent à cette éthique de la relation au cheval et au monde telle qu’elle est recherchée désormais et telle qu’elle se dessine pour l’avenir. 
La création de la Mission française pourra oeuvrer avec ambition pour la culture équestre française, son histoire, ses techniques, ses patrimoines, son éthique et la communauté de ses acteurs.

J'aime 138

Réagissez