Samedi 20 avril - 10h50 | Lucas Tracol (avec communiqué)

Emeric George : “Ravi et un peu ému de finir devant Steve Guerdat”

Emeric George : “Ravi et un peu ému de finir devant Steve Guerdat”

Crédit : HUBSIDE JUMPING/Filippo Gabutti

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter

Hier en fin d'après-midi à Grimaud, vingt-trois des cinquante-sept couples engagés dans la seconde épreuve qualificative pour le Grand Prix du CSI 4* de l'Hubside Spring Tour ont réussi à terminer le tour initial sans faute. Si quatre d'entre eux ont préféré préserver leur monture en vue des deux derniers jours de compétition, dix-neuf ont pris part au barrage de cette épreuve à 1,50m. C'est finalement Emeric George, en selle sur son hongre de onze ans, Chopin des Hayettes, qui s'est imposé grâce à un barrage rapide en 33“70 ! Parti à toute vitesse, le jeune français s'est imposé avec audace devant ses aînés, et pas des moindres ! On retrouve en effet derrière lui deux champions olympiques. Le médaillé d'or de Londres et actuel numéro un mondial Steve Guerdat avec Flair (34''34) prend une jolie deuxième place, suivi de près par le médaillé d'or de Rio de Janeiro, Philippe Rozier, en selle pour l'occasion sur Cristallo A*LM (34''99).
Les cinquante couples qualifiés sont désormais connus et se retrouveront dimanche après-midi dans le Grand Prix à 1,55m pour clôturer ce premier week-end de compétition aux écuries du Golfe de Saint-Tropez.

Les résultats ici
La liste des cavaliers qualifiés pour le Grand Prix CSI 4* ici

Retrouvez ci-dessous la réaction d'Emeric George : 
Gagner ici fait très plaisir, compte tenu de la qualité du concours et du plateau de cavaliers présents. Le niveau de l’épreuve m’a semblé assez élevé. Etant donné le nombre de clients au barrage, rien n’était gagné d’avance. Je me suis dit qu’il fallait tenter le tout pour le tout pour ne pas avoir de regrets après coup. Il s’est trouvé que la chance était de mon côté. Je suis ravi, et un peu ému aussi de finir devant Steve Guerdat”.