Mardi 26 août - 18h28 | Daphné G

Suivez le live du championnat par équipes

La seconde manche des qualifications individuelles et par équipes en reining a commencé fort ce matin devant un public enthousiaste !

16h48 : Sans grande surprise, les États-Unis ont remporté l’or dans les épreuves par équipes en récoltant près de 677,5 points, venant ainsi confirmer la tendance qui se dessinait déjà à la mi-journée. La Belgique prend l’argent avec 663 points, juste devant l’Autriche (658,5 points), troisième, qui réalise une percée grâce au reiner Martin Mühlstätter qui s’installe également sur la deuxième marche du podium en individuel. L’Allemagne manque de peu le bronze, en affichant 654 points. La France, quant à elle, demeure loin du trio de tête en arrivant à la dixième position avec un score de 640 points.

Du côté de l’individuel, les États-Unis dominent également le haut du classement, avec le champion Shawn Farida qui arrive premier avec 229,5 points. En seconde position ex-aequo à 224 points, on retrouve aussi deux Américains (Andrea Fappani et Mandy MacCutcheon), ainsi que le cavalier Autrichien Martin Mühlstätter. La Suissesse Ann Poels Fonck, se saisit pour sa part de la troisième marche du podium avec 222,5 points. 

Aux pieds des marches, on retrouve également deux Américains, Jordan Larson et Tom MacCutcheon, ainsi que la belge Cira Baeck, qui terminent sixièmes ex-aequo à 221 points. La première cavalière française, Anne-Sophie Guerreiro, se place en vingt-septième position avec Chicken Sandwich (214 points), juste devant son mari, Cédric Guerreiro (213,5 points) qui termine trente-et-unième. Romuald Poard arrive quant à lui trente-cinquième (213 points), devant Bastien Bourgeois, situé en trente-neuvième position (212,5 points). Enfin, Franck Perret se classe soixante-quatorzième (195 points) tandis que Grégory Legrand se retrouve au bas du classement (soixante-seizième) avec 189 points.

16h36 : Les cinq derniers partants auront tout tenté… Après le passage du Finlandais Pete Perkiö qui ne dépasse pas les 197 points en raison de plusieurs manoeuvres mal maîtrisées, le dernier reiner américain dans l’ordre de passage était aussi l’un des plus attendus. Champion en individuel lors des derniers JEM, Tom Mac Cutcheon remettait cette année son titre en jeu dans la catégorie individuel. Un choix qui lui a donné raison puisque son cheval, Dun Git a Nicadual a effectué un beau pattern qui lui permet de prendre la sixième position ex-aequo, à 221 points. Un beau tour de force, même si cette figure texane du reining en attendait peut-être un peu plus : 'J’ai fais quelques erreurs que l’on va corriger en travaillant encore un peu, mais c’était vraiment, vraiment très bien', assure Tom Mac Cutcheon, qui fait référence à une pénalité prise sur le deuxième spin. 'C’est un cheval avec lequel je présente depuis deux ans environ. Mais il est vraiment fait pour ça, il adore les shows !', affirme-t-il. Juste derrière lui, l’Allemand Alexander Ripper a tenté de jouer des spins et des stops de son Awesome Playboy pour se positionner… Mais sans toutefois réussir à franchir la barre des 217,5 points, ce qui le place en seizième position. Les deux derniers reiners à se présenter, le Polonais Bogdan Cazrnik et le Brésilien Paulo Koury Neto, ont également tout essayé, mais sans y parvenir… Ils terminent respectivement à 212 et 214,5 points.

15h54: Rien n’est jamais scellé dans le marbre… Tel pourrait être la devise de Shawn Farida, qui avait déjà remporté l’or aux JEM en 2002. Après un pattern qui frôle la perfection, collectionnant les +1, le cavalier et son cheval Spooks Gotta Whiz ont décroché la lune en obtenant 229 points ! Un score qui les place directement à la tête du classement individuel, et de loin. 'C’est vraiment superbe. Spooks est un très bon cheval, que j’ai seulement présenté une ou deux fois en show. J’ai tellement hâte d’aller voir mes coéquipiers !', affirme le reiner Américain. Mais après une telle performance, difficile pour le Français Cédric Guerreiro d’assurer une percée. Bien que le Tricolore ait réussi à assurer un pattern très propre, en récoltant des points sur pratiquement chacune de ses manœuvres, ses stops ont toutefois été plus difficiles à gérer… 'Passer après Shawn était difficile. Il fallait vraiment aller faire des points. Je n’étais pas non plus très confortable avec les stops, car mon cheval a eu du mal à entrer dans le sol', explique-t-il, invoquant la fraicheur du sable. 'Mais c’est de bonne guerre, c’est pour tout le monde pareil !'. Maintenant que le sort des français est scellé, il espère toutefois entrer avec sa femme dans la sélection de la consolante, 'même si cela sera certainement juste pour moi', complète-t-il.

15h15 : Après le Canadien Cody Sapergia qui décroche 214,5 points avec Nu Chexomatic, le Britannique Shane Borland n’est pas parvenu à dépasser les 196 points mais a suscité le sourire des spectateurs en faisant son stop à l’endroit même où il venait de perdre son chapeau ! Si la Grande-Bretagne est elle aussi restée clouée aux 214,5 points avec Francesca Sternberg, la surprise est venue tout droit de l’Autriche où le cavalier Martin Mülhstätter a réussi un coup de force : après des spins et grands cercles bien réussi, ses stops parfaitement exécutés lui ont permis de décrocher les étoiles avec 224 points ! Il rejoint donc le duo de tête (Andrea Fappani et Mandy MacCutcheon), qui se partage ex-aequo la première place du classement provisoire. 'C’est vraiment superbe ! C’est un cheval qui stoppe très bien et qui l’a prouvé. Il a fait un beau parcours même si ces cercles à gauche n’étaient pas aussi bons qu’il sait les faire', a souligné le cavalier, qui emmène par la même occasion l’Autriche en tête du classement, à la troisième place avec 658.5 points. 'Si le reining est originaire des USA, on sera heureux si on peut en prendre juste un peu !', sourit-t-il.

15h03 : Le retour des reiners sur la piste s’est fait de nouveau sous les acclamations de la foule. Après le Polonais Rafal Dolota et le Brésilien Laério Caslecchi Filho, qui ont tous les deux assuré un parcours à 214 et 213,5 points, deux poids lourds de la compétition se sont affrontés l’un à la suite de l’autre. D’abord, le champion mondial Bernard Fonck (Belgique) qui a réussi à décrocher 219,5 points avec des spins et des stops très bien maitrisés. Juste après lui, l’Italien Giuseppe Prevosti a enflammé l’assistance grâce à la rapidité de ses cercles et la précision de ses stops, qui lui valent aussi 219,5 points ! Des scores qui leur permettent de s’inscrire tous deux à la huitième place.

Côté tricolore, le cavalier Franck Perret est arrivé sous les encouragements d’une foule en délire. Mais malgré deux spins et stops bien réussis, le Français a dû faire face à un petit incident de parcours qui lui a couté au total 15 points de pénalité ! 'Mon cheval ne voulait pas trop aller au fond, pour le capter j’ai été obligé de prendre de la vitesse et il a envoyé les postérieurs', explique Franck Perret. Un peu déçu du résultat, le français n’en veut toutefois pas à sa monture : 'Avec le monde et cette pression, c’est normal. Mais je suis triste de ne pas y retourner, car il avait une telle ambiance !', affirme-t-il. Pour le sélectionneur national, Guy Duponchel, 'globalement, les cavaliers français ont jusqu'ici réalisé des scores un peu en dessous de ce qu’ils faisaient d’habitude, mais c’est généralement le cas dans les grandes épreuves de ce type avec les éléments de stress', nuance-t-il. Son objectif ? Que Cédric Guerreiro assure un parcours beau et propre pour se faire une place au sein des trente-cinq premiers cavaliers sélectionnables à la consolante.

11h57: Du côté du classement individuel, ce sont les États-Unis et la Belgique qui se partagent le haut du podium ! Les Américains Mandy Mac Cutcheon et Andrea Fappani se saisissent tous les deux de la première place du classement provisoire avec 224 points, suivis par la Belge Anne Poels Fonck qui arrive deuxième avec 222 points. En troisième position ex-aequo (221 points), figurent l’Américain Jordan Larson et la Belge Cira Baeck, suivis de l’Autrichien Rudi Kronsteiner (220 points) qui décroche la sixième place.

Première Française du classement, Anne-Sophie Guerreiro termine dix-septième avec 214 points, suivie à la vingt-troisième place ex-aequo avec par Romuald Poard (213 points).  Bastien Bourgeois, termine quant à lui en vingt-septième position du classement provisoire de cette matinée avec 212,5 points.

11h40: Moins de réussite pour les cavaliers suivants, Fauntly R. Garrido (République Dominicaine) et Maria Astikainen (Finlande), qui ont terminé leur pattern à 211 points et 207 points respectivement. Même chose pour la Belgique avec Matya Gobert qui a tenté un parcours propre avec son petit alezan, Chicy Smart Jac mais qui ne décolle pas (212 points). Enfin, dernière cavalière à s’élancer de la matinée, l’Allemande Nina Lill prend deux pénalités sur ses spins et son tracé, mais enregistre aussi trois points grâce à ses spins parfaitement exécutés (210 points).

À la mi-journée, les États-Unis tiennent donc toujours sans surprise la tête du classement par équipes avec 669 points, suivis de la Belgique (660 points), l’Australie (653 points) et de l’Allemagne (646 points). La France descend d’une place (neuvième position) avec 615 points. Tous les espoirs sont désormais tournés vers les Tricolores Cédric Guerreiro et Franck Perret, qui doivent s’élancer cet après-midi.

11h22: Arrivée en fanfare de Mandy MacCutcheon, qui a signé un parcours digne de l’excellence américaine avec son étalon palomino de dix ans, Yellow Jersey. Régulière et efficace, elle gagne des points sur chacune de ses manœuvres (spins, stops, changements de pieds) pour atteindre les 224 points qui la propulsent à la première place ex-aequo du classement avec son homologue américain, Andrea Fappani. 'Je suis ravie. La sensation est irréelle ! C’est ma fille qui a va être contente car c’est elle qui l’a monté régulièrement jusqu’à maintenant !', commente la reiner américaine.

Les États-Unis reprennent ainsi la première position du classement par équipes (669 points), devant les Belges (660 points) et l'Australie (659 points).

Un parcours exceptionnel qui n’a pas facilité les choses pour le Tricolore Bastien Bourgeois qui la succédait... 'Je n’étais pas mal sur les stops et les cercles mais c’est certainement la performance qui a manqué. Je n’ai pas fait de grosses erreurs mais les juges attendaient plus que ça', commente le Bleu, qui ne parvient pas à décrocher les 216 points qu’il s’était fixé en terminant à 212,5. 'Je suis un peu déçu, mais c’est la loi du sport et nous sommes dans du très haut niveau. Je suis pas loin d’Anne-Sophie, mais je n’y suis pas', commente-t-il. Ce score le place derrière Romuald Poard à la vingt-septième place du classement provisoire. 'Ce ne sera pas suffisant pour aller directement en finale, mais pour la consolante j’espère', ajoute-t-il. La France se classe pour l’instant huitième avec 615,5 points.

10h39: Les deux suivants, le Chilien Marcelo Troncoso Ibanez et la Dannoise Rebecca Jensen, n’ont pas réussi à s’élever puisqu’ils enregistrent respectivement 198 et 197,5 points. Même chose pour le Suisse Peter Ljungberg avec Good Ole Sparkyqui, malgré de beaux spins, qui termine à 206,5 points en enregistrant deux -1/2 sur ses stops et roll-backs.


10h35: Juste après le Neerlandais Jugen Pouls qui a obtenu 212 points avec un pattern où les juges étaient divisés (de +1/2  -1/2), le Français Romuald Poard a fait crier la foule en signant un beau parcours qui le propulse à 213 points. 'C’est le minimum que je voulais avoir. Je n’ai pas de regrets. Mon cheval a eu un petit soucis avec l’écran géant, mais il était là et était physiquement prêt', affirme le cavalier tricolore. Ce qu’il espère pour ses coéquipiers ? 'Nous avons encore les trois plus forts cavaliers de l’équipe qui doivent passer. Cédric Guerreiro est capable d’aller chercher un 218 à 220 points, Bastien Bourgeois c’est un peu pareil car il a un cheval qui stoppe et qui spinne bien. Tandis que Franck Perret et très constant et peut facilement passer la barre des 213 points', estime Romuald Poard.


10h: Des cinq candidats suivants, seul l’Autrichien Rudi Krontsteiner est parvenu à un score de 220 points, ce qui le place en quatrième position du classement provisoire grâce à de beaux stops. Encouragée par la levée des drapeaux, l’Australienne Shauna Larcombe a enregistré 217,5 points grâce à des allures maîtrisées et à de beaux changements de pieds. 



De son côté, la Suissesse Ardlenne Speidel est passée à côté de son pattern en manquant notamment son deuxième spin et en faisant un changement de pied tardif (196,5 points). L’Israélien Elad Kalifa a quant à lui été pénalisé sur ses stops, mais atteint les 208 points avec Borita O’Lena. Enfin, le Britannique Doug Allen est allé chercher 214,5 points avec son cheval aux longs crins noirs, Dr Lee Hook en remportant notamment des points sur de beaux stops.



9h20: Si le cavalier italien Pietro Artinghelli, a pris 212 points avec un parcours modeste, c’est la seconde partante, la Belge Cira Baeck qui est arrivée en force comme à son habitude avec son Colonel Shining Gun pour aller décrocher 221 points, ce qui la place pour l’instant à la troisième position du classement ex-aequo avec l’Américain Jordan Larson. Si le Mexicain Jorge Ramirez Cardenas a été excusé, le quatrième partant, l’Italien Stefano Ferri a cumulé 215 points avec Rooster Nic. Acclamé dès son arrivée, le Canadien Matthew Hudson n’a pas pourtant réussi à sélever à plus de 213,5 points, avec un cheval parfois hésitant.



Les résultats en live ici. 


Au parc des expositions de Caen, Marie Lyan

J'aime 123

Réagissez