Vendredi 22 août - 14h07 | Sébastien Roullier

JEM : Deauville, la base arrière

Le Pôle international du cheval de Deauville se retrouve plus que jamais au cœur de l'actualité sportive internationale, en étant à la fois site d'accueil d'équipes étrangères en préparation pour les Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie, et base arrière officielle des Jeux, afin de permettre aux athlètes un transit plus confortable avant ou après les compétitions.

Le Pôle a été choisi par le comité organisateur des Jeux pour servir de base arrière aux chevaux et athlètes arrivant ou repartant des sites de compétition, du 27 août au 1er septembre 2014. Ce choix place d'emblée Deauville comme cœur de l'attention des professionnels du monde entier, et confirme la position du Pôle en tant que leader des équipements équestres de haut niveau en Normandie. Au total, les Jeux ont réservé 145 boxes, la grande piste en sable, la carrière d'échauffement, le rond de longe. Les chevaux susceptibles de faire étape sont ceux de saut d'obstacles et voltige (avant leur transfert à Caen), et de dressage et reining (après leur départ de Caen). 'C'est un privilège d'avoir été choisis par le comité d'organisation. Cette décision souligne la qualité de nos installations, et notre situation unique au carrefour des grands territoires équestres. En plus d'être le cœur de l'activité courses, Deauville est désormais devenue également la capitale des sports équestres', souligne Antoine Sinniger, directeur général du Pôle.

Déjà sept nations (Autriche, Canada, République tchèque, Grande-Bretagne, Italie, Nouvelle-Zélande, Suisse) ont sollicité le support de la base arrière, dans la discipline de la voltige. Le Venezuela envoie également son équipe remplaçante de saut d'obstacles du 30 août au 8 septembre. 'Les fédérations ont été informées officiellement par le comité organisateur des Jeux de la disponibilité du Pôle pour accueillir les chevaux et cavaliers en transit', explique Antoine Sinniger. 'Nous recevons chaque jour de nouvelles demandes de réservation. Cela nous conforte dans notre souhait de faire de Deauville un pôle d'attractivité internationale. Cette nouvelle visibilité va nous aider à accroître notre notoriété à l'étranger, et à susciter chez les athlètes l'envie de revenir à Deauville.'

Site d'excellence sportive

Depuis fin juillet, cinq équipes ont profité des installations pour parfaire leur préparation en vue des Jeux. Australie (dressage et para-dressage), Autriche (dressage), Grande-Bretagne (para-dressage), Mexique (saut d'obstacles), Brésil (dressage) se sont ainsi côtoyés sur les pistes dans une atmosphère studieuse, au cœur d'un site adapté aux exigences du haut niveau. La France a également stationné au Pôle le réserviste de l'équipe de France de dressage, Ludovic Henry, du 20 au 24 août. 'Grâce à l'impact de nos événements internationaux, et au réseau développé depuis bientôt quatre ans, le Pôle a acquis une vraie notoriété auprès des cavaliers et des fédérations du monde entier. Pour preuve, toutes les équipes de dressage et para-dressage présentes cet été ont toutes participé à l'une de nos manifestations. Elles ont été impressionnées par nos équipements et le confort dont elles bénéficient pour pratiquer leur discipline. Ce choix délibéré de venir ici, à Deauville, doit devenir pour tous les cavaliers un réflexe naturel!', insiste Antoine Sinniger.

L'ensemble de ces athlètes se rendront à Caen pour disputer leurs épreuves respectives à partir du 24 août, avant de céder la place aux équipes venues profiter de la base arrière.

J'aime 117

Réagissez