Samedi 23 août - 19h41 | Daphné G

'Des guerriers dans l’âme', Ph. Guerdat

Philippe Guerdat a révélé il y a maintenant quelques jours sa sélection pour les Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie. À l’aube de l’échéance mondiale, le sélectionneur national a accepté de revenir sur ses choix et de dévoiler ses ambitions.

'Une sélection est toujours compliquée car il y a beaucoup de paramètres qui entrent en compte comme l’état de santé des chevaux, la forme du moment, les derniers résultats,… Nous avons eu quelques chevaux blessés donc cela a rendu la tâche plus difficile. Ma décision d’écarter Armitages Boy et Aymeric de Ponnat était mûrement réfléchie. J’ai pris la décision d’aller aux Pays-Bas avec lui la semaine passée mais le cheval n’a pas retrouvé la plénitude de sa forme d’il y a trois mois. Nous ne savons pas encore ce qu’il a mais j’espère que nous allons trouver. Nous pouvons avoir fait une erreur dans la programmation, il peut avoir un souci physique caché par exemple. Il y a beaucoup de facteurs qui entrent en ligne de compte. Je n’ai pas fait ce choix de gaieté de cœur parce que c’était un atout sur lequel je comptais mais ce sont les aléas de ce sport. J’ai choisi Jérôme plutôt que Timothée car Padock du Plessis est plus sensible que Quartz Rouge et j’avais peur de le mettre dans le rouge lors de ces championnats du monde alors qu’il a fait une formidable saison. Je peux compter sur lui pour les futures échéances et comme c’est un cheval un peu tardif je veux le préserver. Notre objectif est de faire du mieux possible. Il ne faut pas partir défaitiste même s’il y a de très bonnes équipes en concurrence. À moins qu’il y ait des catastrophes, il ne devrait pas y avoir beaucoup d’écart entre les cinq premiers. Avant tout nous voulons nous qualifier pour les Jeux olympiques. La pression est différente pour nos cavaliers car ils vont monter devant leur public. L’équipe est homogène. Ce sont tous des guerriers dans l’âme et ils donneront tout aux Jeux. Si cela venait à mal se dérouler je pense que ce ne sera pas parce qu’ils n’auront pas donné le meilleur d’eux-mêmes. Durant le stage de préparation, qui se déroulera à La Bosquetterie chez Julien Épaillard, nous allons vivre en autarcie dans un gîte afin d’être le plus soudé possible et cela passera également à travers certaines activités. Le travail des chevaux sera personnalisé. L’avant-dernier jour du stage nous mettrons en place un parcours un peu plus conséquent qui aura un format de compétition pour que les chevaux qui n’ont pas été en concours depuis longtemps se remettent dans le bain'.

Propos reccueillis par Marie de Pellegars-Malhortie

J'aime 161

Réagissez