Mercredi 12 décembre - 23h01 | Sébastien Roullier (avec communiqué)

Le comité temporaire a tenu sa première réunion

Le mag

GRANDPRIX #108 GRANDPRIX n°108 JUILLET-AOÛT

GRANDPRIX #108

(GRANDPRIX n°108 JUILLET-AOÛT)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter

Le comité temporaire créé en octobre par le conseil d’administration de la Fédération équestre internationale pour examiner de manière urgente les règles de l’endurance, afin de résoudre les problèmes qui affectent actuellement la discipline, a tenu aujourd’hui sa première réunion physique au siège de la FEI, à Lausanne.
«La réunion d’aujourd’hui a généré un débat très intense et productif. Avec la contribution d’un large éventail de parties prenantes, nous avons déjà établi une liste de priorités. Vos voix sont entendues. Nous ne nous faisons pas d’illusions sur les défis qui nous attendent, mais l’avenir de la discipline est sous les projecteurs et nous ferons tout ce qui est nécessaire pour rétablir la confiance de notre communauté et restaurer l’image d’une discipline qui a le droit de demeurer au sein de la FEI, à condition que les règles soient respectées et appliquées pour garantir que nos chevaux soient protégés et que la triche soit éliminée», a déclaré la Britannique Sarah Coombs, présidente de ce comité.
Ce nouvel organe aurait déjà reçu énormément de commentaires de la part des parties prenantes de l’endurance sur un certain nombre de domaines clés, dont:
- Augmentation des tests sur les chevaux pour déceler les substances interdites;
- Augmentation du nombre de sanctions à l’encontre de ceux qui abusent des chevaux;
- Examen des vitesses;
- Réévaluation des règles sur les périodes obligatoires de repos;
- Redéfinition des codes d’élimination, particulièrement pour les blessures mortelles de chevaux;
- Statut d’athlète d’élite et de «jockey»;
- Système de qualifications, y compris par couples;
- Augmentation du pourcentage d’accomplissements (autrement dit de courses terminées sans encombre) avant d’accéder au niveau supérieur;
- Rétablir et redéfinir la règle du traitement invasif de deux heures;
- Dépistage de l’hyposensibilité (l’utilisation du Ssstème de contrôle de l’hyposensibilité ou HCS a été votée le mois dernier lors de l’assemblée générale de la FEI et sera mise en œuvre en 2019);
- Fréquences cardiaques et temps de présentation aux vet gates;
- Définition et enregistrement des entraîneurs;
- Surentraînement et sur-compétition;
- Registre obligatoire des médications et tests hors compétition;
- Suspension provisoire prolongée pour les chevaux testés positifs aux substances interdites;
- Conception des parcours;
- Sellerie et équipement
- Nombre d’accompagnateurs
«Cette première réunion a également été l’occasion pour le comité temporaire d’établir la méthodologie qu’il utilisera pour accomplir son mandat et procéder à un examen approfondi des règles qui ramèneront la discipline aux racines originelles de l’endurance, par opposition à l’endurance de course, avec le bien-être et les valeurs d’homme de cheval comme priorités, tout en maintenant l’aspect compétitif du sport. Le comité a également convenu d’un processus de consultation qui impliquera de nouveaux contacts avec les parties prenantes afin de faire appel à leur expertise et leur connaissance approfondie de la discipline», explique le communiqué de la FEI.
Outre le Dr Coombs, les autres membres du comité temporaire sont Tarek Taher, cavalier saoudien élu par ses pairs au comité des athlètes de la FEI à la fin de l’été, l’Américaine Valerie Kanavy, double championne du monde, Pieter Wiersinga, chef de l’équipe néerlandaise, commissaire de police et ancien chef de la police montée aux Pays-Bas, le Dr britannique Tim Parkin, élu membre du comité vétérinaire lors de l’assemblée générale de Manama et qui dirige les recherches scientifiques menées à l’université de Glasgow dans le cadre de l’étude Global Endurance Injuries Study de la FEI. Le Canadien Mark Samuel, vice-président de la FEI, s’est joint à la réunion et facilitera les communications entre cet organe et le conseil d’administration de la FEI. La secrétaire générale Sabrina Ibáñez, le directeur de l’endurance Manuel Bandeira De Mello, le directeur vétérinaire Göran Åkerström, ainsi que d’autres membres du personnel de la FEI ont également assisté à la réunion.
La prochaine réunion physique aura lieu le 15 janvier 2019. Une session dédiée à l’endurance sera également organisée lors du Forum des sports de la FEI, programmé les 15 et 16 avril à Lausanne, au cours de laquelle le comité temporaire présentera une mise à jour de ses travaux aux délégués.
 

J'aime 110

Réagissez