Mardi 27 novembre - 09h59 | Lucas Tracol (avec communiqué)

Les atteleurs tricolores en stage à Lamotte-Beuvron

Le mag

GRANDPRIX #108 GRANDPRIX n°108 JUILLET-AOÛT

GRANDPRIX #108

(GRANDPRIX n°108 JUILLET-AOÛT)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter

Avec la trêve hivernale, les stages de préparation de l’équipe de France sont de retour Pôle France d’attelage à Lamotte-Beuvron (41). Au total, quatre rassemblements sont prévus d’ici le mois de février organisés par la Fédération française d’équitation. Pour cette première réunion autour de l’équipe fédérale d’encadrement technique organisée du 22 au 25 novembre, six meneurs Paire et quatre meneurs Team avaient fait le déplacement en Sologne. 

L’entraîneur national, Félix Marie Brasseur et l’équipe d’encadrement technique ont revu à cette occasion les attelages à quatre pour la première fois depuis les Jeux équestres mondiaux en septembre dernier. Benjamin Aillaud a profité de ce rassemblement pour travailler ses chevaux engagés dans la prochaine étape Coupe du monde de Stockholm. Les meneurs ont pour l’occasion travaillé sur des obstacles typiques des concours indoor. 
En Paire, quelques attelages ont signé leur retour notamment Fabien Guillemarre, Maxime Maricourt et Ève Verna avec des jeunes chevaux. Les meneurs ont pour l’occasion travaillé sur les trois tests et notamment sur des obstacles de marathon en cherchant autant que possible les trajectoires idéales et le relâchement des chevaux. Les Bleus préparent la saison 2019 avec en ligne de mire le championnat du monde en Paire à Drebkau (GER) et le championnat d’Europe à quatre chevaux qui aura lieu lui aussi en Allemagne, à Donaueschingen. 

Félix Marie Brasseur, entraîneur national : “L’objectif de réunir tout le monde en début d’hiver est d’orienter le travail de la saison. Meneurs en Paire et en Team ont des objectifs importants en 2019 avec en ligne de mire des podiums. Benjamin Aillaud est venu avec son attelage d’indoor. Il voulait retrouver un peu de vitesse avec les chevaux de devant et plus de disponibilité pour les arrières. Il en a profité également pour essayer une nouvelle voiture faite par François Dutilloy par Atel Compétition. Cette voiture a des systèmes un peu différents avec des doubles roues qui devraient moins glisser. On a également effectué une présentation en nocturne jeudi soir afin de le mettre dans les conditions proches de ce qu’on rencontre en inté-rieur. Nous avons également revu lors de ce premier stage Sébastien Vincent et on poursuit le travail initié l’an passé avec Anthony Hordé. On essaie de trouver les exercices à faire à la maison pour préparer idéalement la saison et également pour leurs grooms afin qu’ils préparent les chevaux avant chaque séance. Il faut trouver la meilleure manière de les travailler. Nous avons axé les exercices pour avoir des chevaux ronds, bas et relaxés mais tendus. Les meneurs devaient se servir des épaules en dedans pour réussir à relâcher leur attelage, les mettre en place et en équilibre. On a également fait un gros travail de trajectoire en utilisant un obstacle d’indoor qui est plus large et plus grand. L’objectif était de faire que toutes les courbes soient toujours justes sans que les meneurs aient à intervenir dans les mains. Si elles sont justes, les chevaux sont toujours en équilibre et ça donne une grande confiance, à la fois aux chevaux et aux meneurs”.

Tous ces attelages se retrouveront mi-décembre aux côtés des Solo. Avant cela, les meneurs des catégories Poneys seront cette semaine au Parc équestre fédéral.

J'aime 131

Réagissez