Mardi 05 août - 00h25 | Sébastien Roullier

CSIO 5* Gijón : les Bleus sourient, Rutschi rit

CSIO 5* Gijón : les Bleus sourient, Rutschi rit

Niklaus Rutschi l'a emporté au mérite d'une seconde manche parfaite avec Windsor XV. Photo Javier Díaz Argüelles

Le long CSIO 5* de Gijón vient de s’achever sur la victoire de Niklaus Rutschi dans le Grand Prix en deux manches à 1,60m. Associé à Windsor XV, hongre KWPN de onze ans par Karandasj et une mère par Wellington, le Suisse a signé une seconde manche vive et pleine d’audace pour s’imposer sur ses onze concurrents. Il y a un mois et demi déjà, ce couple avait pris la deuxième place du Grand Prix CSI 4* de Fontainebleau. Le cavalier de quarante-huit ans signe là l’une des plus belles victoires de sa carrière. Sur le podium, la deuxième marche a accueilli l’Américaine Ashlee Bond, auteure d’une superbe dernière ligne avec Chela LS, sa jument SLS par Fergar Mail et une mère par Dollar dela Pierre. Kevin Staut, qui a suivi un très beau tracé sans trop forcer le galop d’Estoy Aqui de Muze*HDC, s’est vu récompenser d’une belle troisième place. Le Normand est allé plus vite que deux autres couples doubles sans-faute : le Suissesse Marie Etter-Pellegrin sur Admirable et le Brésilien Pedro Veniss sur le très prometteur Quabri de l’Isle, issu du croisement entre Kannan et une mère par Socrate de Chivre.

Dans cette seconde manche, on a pu voir à l’œuvre deux couples pressentis pour représenter la France aux Jeux équestres mondiaux. La mauvaise qualité de la retransmission en direct sur internet n’a pas permis de distinguer clairement où Simon Delestre et Qlassic Bois Margot, finalement sixièmes, ont fauté. Toujours est-il que le Lorrain et son étalon ont déroulé deux bons parcours. Orient Express*HDC et Patrice Delaveau, eux, se sont montrés moins fringants en seconde qu’en première manche. Sans faute avec le meilleur chrono et la meilleure manière, ils ont obtenu le droit de repartir en dernier. Hélas, le Normand et son étalon ont renversé un vertical en milieu de tour, puis un oxer pour terminer à la dixième place.

Fautives sur l’entrée du double suivant la rivière à six grandes ou sept petites foulées (la seconde option pour elles) en première manche, Pénélope Leprevost et Flora de Mariposa ont été privées de la seconde, tout en laissant une excellente impression sur la piste, une fois encore. Piégé dans cette même ligne où il a calé avec Qoud’Cœur de la Loge, lauréat du Petit Grand Prix à 1,50m d’hier soir, Roger-Yves Bost a préféré abandonner.

Les dés sont jetés. On attend désormais la sélection tricolore pour les Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie. En principe, elle devrait tomber dans les jours à venir, peut-être après le CSIO de Dublin. 

Sébastien Roullier

Les résultats

Les résultats du Grand Prix de Gijón ici

J'aime 120

Réagissez