Samedi 02 août - 19h10 | Sébastien Roullier

Philippe Guerdat: 'Mauvaise journée'

Voici la réaction de Philippe Guerdat à l’issue de la Coupe des nations de Gijón, où le France a jeté l’éponge en ne prenant pas le départ de la seconde manche, après une première inquiétante: 'Je vais mieux qu’il y a une heure… Il m’est difficile d’analyser tout ce qui s’est passé en quelques mots. Il y a pas mal de paramètres. En tout cas, c’est une mauvaise journée.

Pénélope et Flora de Mariposa ont réussi une première manche parfaite, un vrai parcours de hunter. Du coup, voyant ce qui s’est passé ensuite, j’ai préféré ne pas lui faire ressauter la seconde manche. C’est une décision que nous avons pris en équipe. J’en ai discuté avec mes cavaliers et avec les propriétaires. Tout le monde n’était pas d’accord. Chacun a eu le droit d’exprimer son point de vue, c’est normal, mais il m’appartient de décider, je suis le sélectionneur. Je dois mesurer tous les enjeux. Ç’a été une décision difficile à prendre. La jument de Bosty s’étant apparemment fait un peu mal, nous ne sommes pas repartis du tout. Je ne me voyais pas revenir en arrière et redemander à Pénélope de sauter… Cela ne me satisfait pas du tout. Vis-à-vis du sport, du public du concours, des organisateurs (qui ont accordé à titre exceptionnel une sixième place individuelle à la France…, ndlr), ce n’est pas convenable. Quand une équipe de foot est menée 3-0 à la mi-temps, elle n’abandonne pas…

La prestation de Myrtille m’a forcément inquiété. J’avais déjà des doutes, même si elle a plutôt bien sauté il y a deux jours. Je ne peux pas me contenter d’un ou deux bons parcours. Déjà qu’elle n’a pas beaucoup sauté cette année. Nous allons attendre les résultats des examens vétérinaires, mais il est probable qu’elle ne ressorte pas du concours.

Le parcours d’Aymeric et Armitages est incompréhensible. Ça fait un moment qu’il ne saute pas bien, mais là, je n’ai pas reconnu le cheval. Il a fait un bon saut de rivière, mais le reste n’a pas été bon du tout. C’est franchement préoccupant. Nous allons le réengager demain, nous verrons bien.

Le parcours de Simon et Qlassic était plutôt meilleur que ses dernières prestations. Je lui ai d’ailleurs demandé de desserrer un peu ses guêtres. Malgré tout, ce couple n’est pas une machine à sans-faute... Ils sauteront sûrement le Grand Prix, eux aussi, comme Patrice Delaveau et Orient Express*HDC, ainsi que Pénélope et Flora. Pour Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise*HDC, nous allons voir. Nous allons de toute façon rediscuter tous ensemble demain.

À la reconnaissance, j’ai pourtant trouvé cette Coupe des nations plutôt facile. D’ailleurs, quand on regarde le plateau, on ne peut quand même pas dire que nous ayons été battus par plus fort que nous sur le papier. Les États-Unis gagnent avec une équipe C comptant deux amateurs… La Suisse est deuxième avec trois couples qui n’ont pas sauté de Coupe cette année, et Steve pour les coacher en bord de piste. Les Anglais ont présenté une petite équipe aussi, tout comme l’Italie, avec deux garçons que n’ai jamais vus au CSIO de Rome. Bref, ce n’est quand même pas Ludger Beerbaum et Scott Brash!

Il y avait d’électricité dans l’air aujourd’hui, c’est évident. Nous sommes en fin de période de sélection. Normalement, c’est notre dernier concours. J’attends des couples qu’ils fassent preuve de fiabilité, les cavaliers le savent, mais c’est la loi du sport.'

Propos recueillis par Sébastien Roullier

J'aime 181

Réagissez