Samedi 02 août - 18h02 | Sébastien Roullier

Bosty : 'Je ne pouvais pas repartir'

Voici la réaction de Roger-Yves Bost à l’issue de la Coupe des nations de Gijón, où Castle Forbes Myrtille Paulois a bouclé la première manche avec dix-huit points, avant que le France ne jette l’éponge en ne prenant pas le départ de la seconde manche : 'Myrtille s’est donné un coup et s’est fait un peu mal à la réception de la rivière en première manche. Les organisateurs ont disposé de l’herbe neuve à l’abord de la rivière, d’une couleur un peu différente. Du coup, la jument est partie de loin et a voulu tout couvrir. Elle y est parvenue, mais elle s’est fait un peu mal. Ensuite, j’ai senti qu’elle se retenait à l’abord des obstacles (ce qui s’est clairement remarqué devant le triple, ndlr). Elle ne commet jamais autant de fautes. De plus, les barres sont lourdes ici, c’est un concours un peu à l’ancienne, donc ses fautes l’ont perturbée. C’est pourquoi j’ai effectué une volte avant l’avant-dernier obstacle. Elle ne boite pas au trot, mais reste sensible quand on la touche. Je pense que ce n’est pas très grave, je l’espère en tout cas. Nous allons procéder à tous les examens, ce soir et demain.Le vétérinaire de l’équipe (Jérôme Thévenot, nldr) m’a dit qu’il n’était pas bon de repartir. Je ne pouvais donc pas repartir dans ces conditions et prendre un risque pour la jument.

C’est dommage que l’équipe ne soit pas repartie en seconde manche. Je crois que les gars (Aymeric de Ponnat et Simon Delestre, ndlr) voulaient repartir… C’est le choix de l’équipe, je le respecte. Moi, je ne pouvais pas faire autrement.'

Propos recueillis par Sébastien Roullier

J'aime 139

Réagissez