Mardi 29 juillet - 13h03 | Daphné G

CEI 3* Argentan : Freard loin devant

CEI 3* Argentan : Freard loin devant

Virginie Fréard et Saq’hya l’emportent dans l’épreuve reine. Photo Pierre Jambou

'C’est le bonus de gagner ! Le but était de qualifier la jument sur son premier CEI3*…' Belle satisfaction pour Virgine Fréard et Saq’hya samedi 26 juillet à Argentan à l’issue d’une belle journée ensoleillée avec un départ à 5h30 et une arrivée à 17h15 à une moyenne de 17,231 km/h pour une chevauchée de 8h45 sur 151 km. 'Elle a un temps de récupération extraordinaire. Toujours dans le groupe de tête, nous sommes entrées au vet-gate en moins de deux minutes à chaque fois.' Yves Burban et Nickel d’Or sont deuxièmes à 16,776 km/h, avec quelques regrets dus à un cardio-fréquencemètre personnel peu fiable ayant retardé ses entrées au vet, confie le cavalier. Evelyne Bourdelot et Nadge complètent ce podium scratch à 16 km/h de moyenne.


'Argentan est une de mes courses préférées. On peut aller très vite mais elle est à la fois très technique. Cela ne se joue pas seulement à la vitesse, donc j’adore ! Les deux premières j’étais deuxième, là l’objectif était d’être première…' Noémie Gautier l’emporte donc sur le CEI 2* avec Qaciopée de St Joseph : 'Sur la dernière boucle, restant en tête, j’ai essayé de fatiguer les chevaux le plus possible car je sentais que ma jument avait plein de forces et à l’arrivée au sprint j’ai fait la différence…' Vice-championne de France sur le CEI 3* avec Olivier de la Radoire à Castelsagrat, et malheureusement non retenus pour les Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 à la suite d’un impondérable, Noémie entend désormais préparer les sélections pour les championnats d’Europe. Stéphane Ruel et Punch Touchois (Amateur élite) sont deuxièmes au scratch, comme l’an dernier ! Stéphanie Arnal arrive en suite avec Qalife d’Aurabelle.


'Pour se faire plaisir', Géraldine Brault remporte le CEI* avec Chérif des Ages : 'Sur la dernière boucle, je suis partie devant et j’ai travaillé avec Guillaume Dolivet (deuxième avec Quasim la Lizonne). On a avancé pour ne pas se faire reprendre par David Yeoman (troisième avec Panama du Caussanel). Le cheval a quatorze ans, il a du métier et a déjà gagné ici. Il repart chez son propriétaire et c’est probablement ma dernière course avec lui', confie la cavalière qui accuse aussi le coup après la déception de ne pas être restée en lice pour les JEM. Impériale gagnante à Fontainebleau avec Pomoska du Barthas sur 160 km CEI 3*, la jeune Bretonne représentait un bel espoir pour la France. Las, un désaccord entre son père Gérard Brault et la sélectionneuse nationale Bénédicte Emond-Bon, sur le protocole ont fait que l’aventure a pris d’autres chemins. Il est possible que Pomoska brille désormais sous les couleurs de la Belgique…


PJ

Les résultats ici. 

J'aime 111

Réagissez