Lundi 21 juillet - 15h14 | Sébastien Roullier

Cottier dénonce les guêtres postérieures

Récemment, la Fédération équestre internationale a établi de nouvelles règles visant à contrôler les guêtres des chevaux avant et après leur entrée en piste afin qu’ils ne puissent pas s’élancer avec des protections trop serrées (lire ici). L’utilisation abusive de protège-boulets anormalement hauts fait débat. Le rôle des guêtres est détourné. Ils ne servent plus à protéger les membres des chevaux mais à améliorer artificiellement leurs performances au détriment de leur santé.

'Ce système est pervers. Même les cavaliers honnêtes sont poussés à y avoir recours pour ne pas être désavantagés. Il faut absolument l’interdire car ce n’est rien d’autre que du dopage mécanique. Sans ces guêtres, la plupart de ces chevaux ne feraient jamais de sans-faute ou très peu et ne seraient pas en situation de briller', déclare Frédéric Cottier, champion du monde par équipes en 1982 et chef de piste des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie, au quotidien L’Équipe. Cotti

Nombreux sont ceux qui penchent pour une interdiction pure et simple des guêtres postérieures et un retour aux simples protège-boulets. À quelques semaines des jeux mondiaux, la FEI devra faire en sorte que la compétition se déroule dans un pur esprit sportif.

PA

J'aime 159

Réagissez