Dimanche 20 juillet - 13h15 | Sébastien Roullier

Maxime Livio : 'Qalao semble prêt'

Voici la réaction de Maxime Livio, septième du CICO 3* d’Aix-la-Chapelle avec Qalao des Mers: 'Je suis très satisfait du cross. Qalao. Il est très courageux. S’il doit aller aux Jeux équestres mondiaux, mieux valait réussir une course sereine. C’est bien pour lui et bien pour moi. Ce qui me fait rager, c’est notre faute à l’hippique hier soir (vendredi soir). D’habitude, il est tout le temps sans faute. Là, nous avons fauté sur le un… Qalao était un peu surpris sur la grande piste. Je suis vraiment  déçu. Avec notre chrono du cross, nous rentrons dans les dix, mais sans cette faute, nous aurions terminé dans les cinq premiers, même avec ses deux points de temps dépassé. Sans son refus, Tom’ (Thomas Carlile, ndlr) aurait aussi terminé dans les cinq premiers, ce qui aurait été exceptionnel ici. C’est une bonne leçon pour la suite.

Sur le cross, il n’y a rien à dire. Qalao n’a pas tout le métier des autres, si bien que lorsqu’il découvre une combinaison, il cherche à la comprendre et ne se jette pas dedans comme un vieux cheval. Il cherche à bien la franchir. C’est vraiment un cheval sérieux, que je commence à contrôler vraiment comme je veux. C’est seulement son troisième concours trois étoiles. Il a gagné son premier format long à Saumur devant quelques très bons chevaux. Il a tout, il doit continuer à mûrir et se laisser faire. Même avec une reprise moyenne et un quatre points à l’hippique, nous terminons dans les dix, ce qui est quand même très positif.

En ce qui concerne les Jeux, nous allons voir. La sélection n’est pas arrêtée. Avant Saumur, j’avais dit que cela me semblait un peu tôt pour ce cheval. Mais vu à quel point il s’est baladé là-bas, nous avons commencé à nous dire que c’était une vraie option. Ici, le cross était encore très difficile, et il s’est promené. C’est lui qui va nous dire s’il est prêt, mais ses résultats et sa manière de faire semblent nous dire qu’il est prêt. Nous discuterons avec Thierry. Nous verrons s’il a besoin du cheval ou pas, s’il préfère qu’on le fasse mûrir en vue des Jeux olympiques. C’est déjà bien de pouvoir se poser ces questions-là.

Ce matin, les organisateurs ont enlevé une table assez large disposée sur un dôme après une chute. Les chevaux voyaient la largeur au dernier moment. Il y a eu pas mal de fautes de bavette, une chute et deux ou trois sauts ou les chevaux ont pédalé. Ce n’était pas une table dangereuse du tout, mais vu ce qui s’est passé il y a un mois à Luhmühlen (la mort de l’Allemand Benjamin Winter lors du cross, ndlr), ils n’ont pas voulu prendre de risques et ils ont bien fait.'

Propos recueillis à Aix-la-Chapelle par SR

J'aime 136

Réagissez