Mercredi 16 juillet - 17h51 | parnl

Succès pour les 'paras' à Besançon

L’étrier Bisontin a accueilli, les 12 et 13 juillet, la quatrième étape du circuit d’excellence Para-Équestre CSO, mis en place depuis 2008 par l’association Handi Equi’ Compet, en collaboration avec la Fédération française d’équitation. Sur des parcours montés par le jeune chef de piste Julien Baile, allant de la Para-Équestre Élite cotée à 1,20m à la Para-Équestre 4 cotée à 70cm, douze cavaliers se sont affrontés durant ces deux jours sur un concours 100% para-équestre. À la différence des autres étapes, Besançon offrait un week-end uniquement réservé aux compétitions handisport, avec du para-CSO mais également du para-dressage. Les leaders au classement devaient essayer de conserver leur pôle position, les autres devaient signer une bonne performance en Franche-Comté pour gagner le plus de points possible et remonter dans le classement général.

En Para-Équestre Élite, l’homme aux multiples casquettes, José Letartre, aussi à l’aise en para-dressage qu’en para-CSO, a profité de l’absence de ses deux concurrents baulois, Frédéric Loué et Valéry Charley, pour reprendre la tête du circuit. Sur son Selle Français de onze ans, Paco des Plains, très aérien et très frais, le Francilien a signé un tour particulièrement maitrisé et sort de piste sans faute. Déjà vainqueur en 2013, l’un des plus anciens adeptes du circuit semble bien déterminé à conserver sa couronne.

La victoire dans la Para-Équestre 1 est revenue à Frédéric Aguillaume. Le régional de l’étape, enseignant-moniteur à l’Etrier Bisontin, a exécuté un parcours sans faute avec Tiz du Bois Philibert âgé de sept ans seulement et réalisé la bonne opération du week-end en remontant à la troisième place du provisoire. Son adversaire du jour, Julien Gourdon, associé à une nouvelle monture, Ukulele du Chanot, a quant à lui commis deux fautes.

Du côté de la Para-Équestre 2, catégorie d’épreuves comptant le plus grand nombre d’engagés, la compétition aura été particulièrement rude et serrée. Il aura ainsi fallu attendre jusqu’à la dernière minute pour connaître le nom du gagnant puisque sur les six athlètes au départ, quatre d’entre eux ont bouclé un sans-faute et se sont disputé la première place au barrage : Guillaume Bienaimé, Karl Crochart, Arthur Bondoux et Audrey Florenceau. Au jeu de la vitesse, c’est cette dernière qui a été la plus forte et qui a pris l’ascendant sur ses trois concurrents masculins. Mais, pour quelques centièmes, la victoire aurait pu lui échapper. En effet, le petit nouveau du circuit, Arthur Bondoux, qui participait à son tout premier concours handisport ici à Besançon, a failli créer la surprise et a finalement raté la première marche du podium pour trente-six centièmes seulement. Il a été suivi de Karl Crochart, sans faute en 37’’29, et de Guillaume Bienaimé qui, en confiance depuis sa victoire à Blanquefort le week-end dernier, a préféré assurer un sans-faute au barrage et a terminé en 42’’55. Ce dernier a conforté ainsi sa deuxième place au provisoire derrière la seule amazone de la catégorie, tandis que Karl Crochart  a fait une ascension remarquée au classement en passant de la sixième à la troisième place.

Enfin, en Para-Équestre 4, la tête du classement est restée inchangée malgré le succès de Salim Ejnaini sur sa rivale de toujours, Ophélie de Favitski. Ainsi, la cavalière conserve  son leadership, malgré ses quatre points de pénalité et sa deuxième place de ce week-end. L’Aquitain se rapproche cependant à grand pas. Il a réalisé sa performance bisontine sur un cheval découvert sur place pour l’occasion. Il a montré qu’il est prêt à en découdre jusqu’à la dernière étape.

À noter, en Para-Équestre 3, le sans faute de Samantha Serret qui progresse de concours en concours. Elle a pris le large au classement avec dix-huit points d’avance sur Anna Castets et Constance Coubris.

Tous ces acteurs se retrouveront le 20 août en plein cœur de la Bourgogne, à l’occasion du CSI 3* de Mâcon, pour disputer la cinquième étape du circuit. Nul doute que tous seront plus motivés que jamais et offriront au public mâconnais un spectacle sportif de qualité, à l’image de celui offert ce week-end. D’autant qu’il ne restera que ce concours et celui de Jardy pour marquer des points avant la grande finale d’Equita’Lyon.

Source communiqué

J'aime 128

Réagissez