Samedi 12 juillet - 14h36 | Daphné G

CPEDI 3* Hartpury : la France aux pieds du podium

Les cavaliers français de para-dressage étaient présents, du 9 au 11 juillet, au Hartpury Festival of Dressage 2014, pour disputer la dernière compétition de leur saison, avant les Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie. Ultime étape qualificative pour les 'vestes bleues' avant l'échéance tant attendue de Caen, ce CPEDI 3* d'Hartpury a ainsi accueilli une délégation de six cavaliers français : Thibault Stoclin et Lou Heart (Grade Ia), Valérie Salles et Diamond du Loing (Grade Ib), Anne-Frédérique Royon et J'adore (Grade Ib), Samuel Catel et Mogador de Valange (Grade III), Vladimir Vinchon et Rockford 17 (Grade III) et Nathalie Bizet et Odate F J (Grade IV). Engagée dans la coupe des Nations aux côtés de quatre autres nations, la France a fini, comme à Moorsele, aux pieds du podium derrière la Grande-Bretagne (463.851 pts), le Canada (407.718 pts) et le Brésil (406.561 pts). Pourtant, l'équipe tricolore, composée pour l'occasion de Vladimir Vinchon, Anne-Frédérique Royon, Valérie Salles et Thibault Stoclin, quatuor testé pour la toute première fois en international cette année, avait bien commencé la compétition lors des Team Test, en s'adjugeant la seconde place du provisoire. Malheureusement, les Bleus n’ont pas connu le même sort le lendemain sur les 'Individual Championship' et devront finalement se contenter de la médaille en chocolat. À noter dans cette coupe des Nations : l’exceptionnelle performance des britanniques Sophie Christiansen, Lee Pearson, Natasha Baker et Sophie Wells qui ne sont jamais descendu sous la barre des 72 % dans les notes, prouvant, une fois de plus, leur suprématie sur le monde du para-dressage.

Seul représentant français en Grade Ia, Thibault Stoclin, après s’être brillamment classé quatrième lors de la Team Test, a connu une baisse de forme les jours suivants et a fini en queue de peloton les deuxième et troisième jours. Ses deux coéquipières, Anne-Frédérique Royon et Valérie Salles, en selle sur J’Adore pour la Stéphanoise et Diamond du Loing pour l'Aquitaine, dans le Grade Ib, ont réussi elles un week-end très encourageant. Constamment 'botte à botte' dans les notes, elles se classeront respectivement quatrième et sixième (Team Test et Individual Championship) et cinquième sur les trois test.

En Grade III, Vladimir Vinchon a prouvé, de son côté, qu’il faudra compter sur lui et son Rockford 17 à l’avenir. En progression constante depuis le début de l'année, le couple a réalisé de belles performances lors de la coupe des Nations, approchant même les 69% sur l'Individual Championship, et est monté sur la troisième marche du podium grâce à une prestation remarquée sur la Libre.

Les deux autres 'frenchies', Nathalie Bizet et Samuel Catel, qui courraient eux en individuel, avaient fait le déplacement en terre anglaise avec un objectif de taille : obtenir une place dans la longue liste pour les Mondiaux. Défi relevé 'haut la main' par les deux compatriotes ! En effet, Nathalie Bizet, absente pendant de longs mois des terrains de concours à la suite de la blessure de sa partenaire de toujours Rubica III, a signé un retour exceptionnel sur la scène internationale. En effet, associée tout récemment à Odate F J, son nouveau complice, la francilienne a terminé à chaque fois sur le podium en Grade IV  : troisième de la Team Test et de l'Individual Championship ; deuxième de la Freestyle, avec des très belles moyennes sur les trois épreuves (73,150% notamment sur la Freestyle). L'amazone semble  avoir enfin trouvé chez Odate F J la monture qu’elle cherchait comme le confiait, il y a quelques semaines, le chef d'équipe des tricolores “ Le couple montre déjà de très belles aptitudes et nous espérons qu’il continue ainsi. Le cheval présente de très belles dispositions et semblent plaire aux juges ”.  Samuel Catel s'est adjugé quant à lui la quatrième place de la Team Test dans sa catégorie avec Mogador de Valange. Avec une note de 66,432%, le  normand s’est ainsi offert la chance de pouvoir figurer dans la liste de sélection pour les JEM!

Les dés sont presque jetés et les cavaliers ont abattus leurs dernières cartes. La décision, quant à l'équipe qui partira à Caen, revient désormais au staff de l’équipe de France. Et la tâche ne sera pas aisée ! Forte en rebondissements, cette saison n’aura pas épargné les nerfs des tricolores et l’annonce de la 'short list' est attendue par tous. Rendez-vous le 31 juillet !

(Source communiqué)

J'aime 166

Réagissez