Mardi 23 janvier - 10h18 | Lucas Tracol (avec communiqué)

Les cavaliers de Sport études en stage à Lamotte-Beuvron

Le Parc équestre fédéral a été l’hôte d’un stage pour les établissements labellisés Sports études excellence du 19 au 21 janvier, conclu par une compétition dimanche. Les jeunes cavaliers ont pu bénéficier d’un programme dense aussi bien à cheval qu’à pied, entourés par des intervenants de qualité. 

Ils étaient une soixantaine de cavaliers issus de dix structures labélisées Sport études excellence venus de toute la France. Au programme, deux jours de stage ponctués par une compétition dimanche permettant de mettre en application tous les conseils prodigués par les différents intervenants. 
Pour encadrer tous ces champions en herbe, Pascal Henry, référent technique pour les labels Sport études excellence, Emmanuel Quittet, entraîneur national de concours complet Poney, Véronique Bartin et Thibaut Cambourieu, experts fédéraux, étaient en charge de la partie technique à cheval. En parallèle, les jeunes cavaliers ont pu bénéficier d’ateliers à l’image de ce que la FFE propose aux différentes équipes de France tels que la préparation mentale assurée par Maxime Châtaignier, champion du monde de patinage de vitesse, la préparation physique avec Vincent Poulain, champion du monde de voltige avec Noroc en 2016, ou encore le bien-être animal dispensé par Déborah Bardou, chargée de projet bien-être animal au sein de la FFE. 

Les participants ont été répartis en 16 groupes selon leur niveau et leur âge. “L’objectif est d’être capable de faire les exercices de base de la meilleure des façons. C’est surtout sur le fonctionnement du cavalier que les intervenants s’attardent à cet âge là”, expliquent de concert Claude Lanchais et Martin Denisot, en charge des projets jeunes à la FFE. Afin de pimenter le tout, le staff fédéral a eu l’idée de ponctuer les deux jours de stage par une compétition et d’instaurer un classement final prenant en compte le résultat d’un QCM, venant contrôler les connaissances théoriques, d’une épreuve de dressage et du parcours de CSO couru le dimanche. 

Virginie Martinot, responsable du Team Merzé Compétition : Pour les élèves ces stages créent une émulation, un esprit d’équipe surtout qu’avec les années le niveau ne cesse d’évoluer. Le programme leur donne les prémices du haut niveau avec notamment la préparation mentale. Ça leur montre que la Fédération s’intéresse à eux, ça leur donne de la fierté et de la confiance.”

Céline Brionne, responsable de l’Écurie Brionne : Le fait que la Fédération Française d’Équitation propose aux enfants un stage proche de celui des équipes de France leur donne de la valeur. Pour eux, c’est un véritable objectif de venir ici et ça les remet en route pour la saison.”

Pascal Henry, expert fédéral CSO : Chaque année le niveau évolue. Aujourd’hui certains cavaliers font partie des équipes de France jeunes que ce soit en CSO ou en CCE. C’était le but lorsque ces labels ont été mis en place. L’important dans ces stages c’est de retravailler les fondamentaux, faire simple mais bien. On est attentif à la position et à la gestuelle du cavalier, la maîtrise de la vitesse du galop, la cadence, l’amplitude, le tracé, la conduite et les abords des obstacles. Ces stages nous permettent aussi d’échanger avec les coachs, on peut comme ça travailler tous dans le même sens.”

Véronique Bartin, spécialiste de l’optimisation du fonctionnement : Mon objectif est de faire en sorte que les enfants prennent conscience de leur schéma corporel afin que derrière ils utilisent mieux leur corps dans les transitions et dans la mise en place de leurs aides. Les plus jeunes n’ont pas encore pris trop d’habitudes, donc on peut rapidement avoir un impact. J’insiste sur leur regard et qu’ils soient bien au-dessus de leurs pieds. Le but est qu’ils rencontrent le moins de résistance possible avec leur chevaux, et pour ça il faut rechercher la fluidité et la souplesse. C’est un maximum d’efficacité avec un minimum d’efforts en quelque sorte.”

Dimanche, la compétition a couronné Swann Belembete et Reine Saint Jean (Écurie Laporte), gagnante devant Camille Duboe et Virtuose de B’Neville (Team Merzé Compétition). Emma Astier et Ti Ciao Bella of Coco (La Jument verte) ont complété le podium.

J'aime 159

Réagissez