Lundi 08 janvier - 12h36 | Anaïs Durr

Emmanuel Macron offre un cheval à Xi Jinping

Le mag

GRANDPRIX #101 GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE

GRANDPRIX #101

(GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter

Actuellement en visite diplomatique en Chine, Emmanuel Macron va offrir un cheval au chef d’état chinois Xi Jinping. Vésuve de Brekka, un hongre de huit ans, a en effet embarqué à bord d’un avion, avec un chef vétérinaire et son cavalier soigneur pour se rendre en Asie. Jusqu’alors cheval de la garde républicaine, le bai brun a débarqué sur le sol chinois jeudi 4 janvier et a déjà une place dans les écuries de Xi Jinping, grand amateur de sports équestres et féru de chevaux. Le hongre a pour l’instant été placé en quarantaine dans une écurie de la banlieue de Pékin. Traité de la plus princière des manières, Vésuve de Brekka, s’habitue doucement aux températures hivernales de la terre du milieu dans un box chauffé.
 
Plus qu’un cadeau, l’Elysée a souligné qu’Emmanuel Macron était “désireux de tisser des liens d’amitié avec les chefs d’états étrangers” et “a voulu faire un geste diplomatique. Lors de sa visite à Paris en 2014, le président Xi avait été escorté des Invalides à l'Elysée par 104 cavaliers de la Garde républicaine et avait été fasciné par ce savoir-faire d’excellence”. Il respecte ainsi une sorte de tradition, que le président chinois avait déjà appliquée en 2012 en prêtant à la France un couple de pandas. Par ailleurs, les deux mammifères ont depuis donné naissance à un bébé panda, baptisé en novembre par Brigitte Macron, l’épouse du président français.
 
Vésuve de Brekka est un cheval Selle Français né le 10 juin 2009 dans la Manche, à Colomby chez M. Le Boulanger. Le hongre a rejoint la garde républicaine en 2012 et a effectué sa dernière escorte présidentielle sur les Champs-Elysées, le 11 novembre dernier. Il montre un physique typique des chevaux de la Garde républicaine, dépassant les 1m65 à trois ans et présentant une robe simple - alezane, baie, noire ou grise -. 
 
Ce soir, le président français offrira à son homologue une photo de son futur cheval, ainsi qu'une selle typique de la Garde républicaine et un sabre gravés de son nom : "M. Emmanuel Macron – Président de la République Française – Pékin – Janvier 2018".
 

J'aime 167

Réagissez

  • mire - le 08/01

    Si le cheval devient un moyen officiel de rapprocher la Chine de la France, qu' attend t on pour baisser la TVA pour augmenter sa production..............;?????????

  • OrientdeFrebourg - le 08/01

    Il y a quand même eu quelques bons chevaux dans cet élevage : Nokia avec M Hécart et surtout Ionesco avec O Guillon...

  • cococlt - le 08/01

    un bon vieux cuir de défilé pour nos amis chinois c est sympa quand meme