Mercredi 29 novembre - 15h52 | Lucas Tracol

Kevin Staut : “For Joy a eu un peu moins de brillant que d’habitude”

Comme chaque semaine, Kevin Staut est revenu en vidéo sur son concours du week-end. Présent à Madrid à l’occasion de la sixième étape de la Coupe du monde Longines, le Normand a répondu aux questions des internautes concernant les dix-huit points commis par For Joy van’t Zorgvliet*HDC dans le Grand Prix. “Il faisait très chaud dans le hall du concours, les conditions étaient les mêmes pour tout le monde donc cela ne constitue pas une excuse. J’ai travaillé For Joy avant le Grand Prix samedi après-midi et il a beaucoup transpiré, ce qui ne lui ressemble pas. Il avait également très chaud lors de la détende pour le Grand Prix. Pour un cheval comme lui qui, d’habitude déborde d’énergie, je le trouvais très calme.
Il a fait une faute sur le trois, j’ai donc voulu continuer pour faire un bon parcours de travail étant donné qu’il y avait dix ou douze sans-fautes déjà. Il a fait faute sur un vertical sur bidet placé juste avant le triple. J’ai ensuite fait une volte avant de venir sur le triple et de terminer le parcours. Je pense simplement que, dû aux conditions dans le hall, For Joy a eu un peu moins de brillant et d’énergie que d’habitude.”

Concernant son olympique Rêveur de Hurtebise*HDC, le pilote a jugé qu’il revenait à un “très bon niveau, après avoir loupé ses derniers concours à Vérone et à Lyon. Là, il était vraiment dans le coup.”
 
Le numéro trois mondial a également eu un mot sur le travail Javier Trenor, chef de piste de l’étape madrilène. “C’est un chef de piste espagnol qui n’a pas l’habitude de voir évoluer des couples de haut-niveau tous les week-ends. C’est ce qui explique peut-être le nombre de sans faute que l’on a eu dans toutes les épreuves, même dans l’épreuve majeure du premier jour […]. Dans le Grand Prix Coupe du monde il y a eu beaucoup de barragistes, dont un grand nombre qui n’ont donc pas pu obtenir de gains et de points pour le classement général de la Coupe du monde. Avec Stuttgart et Madrid, cela fait deux semaines d’affilées qu’il y a beaucoup de barragistes en Coupe du monde. […] Dimanche, il y a aussi eu beaucoup de sans-fautes, mais ça a été moins gênant car il s’agissait d’une épreuve en deux manches. […]

Retrouvez l'intégralité de la vidéo ci-dessous : 

J'aime 127

Réagissez