Jeudi 03 août - 17h24 | Johanna Zilberstein

Tragique disparition de Right Now Semilly

Jonathan Chabrol a annoncé via les réseaux sociaux la brutale disparition de Right Now Semilly, son cheval de tête, cette nuit. ’’Victime d'un terrible accident dans son boxe lors du CSI de Courlans, et après de très longues minutes de lutte, mon Nono, m'a quitté’’, explique-t-il dans un message plein de douleurs. ’’Tu étais mon meilleur ami, mon allié, ma motivation. Je n'ai pas les mots pour exprimer ce que je ressens ni tout l'amour que j'avais pour toi. Tu étais bien plus qu'un cheval, tu étais différent, par ton caractère, ta personnalité, ce tempérament bien trempé qui me faisait tous les jours comprendre que tu étais ma priorité. Tu étais ma star. Tu avais tous les droits et n'en n'abusais jamais. Et surtout, tu me le rendais au centuple. Ensemble nous sommes passés par tous les sentiments, tous les états, mais il me suffisait de te regarder pour abandonner l'idée de baisser les bras.’’
 
Une énorme perte pour le cavalier, sur le plan sportif, mais aussi personnel. ’’Je souhaite à tous les cavaliers de rencontrer un cheval aussi extraordinaire que Right Now l'était pour moi. Je pense vivre l'une des plus grandes douleurs de ma carrière, mais aussi de ma vie. Au-delà du sport et de la compétition, j'ai perdu mon meilleur ami. Voilà les dernières lignes de notre histoire mon Nono, et je suis soulagé d'avoir pu te tenir dans mes bras jusqu'à la fin.’’
 
Malgré la douleur, le pilote n’a pas oublié de remercier son équipe. ’’Je voudrais par ailleurs remercier les personnes qui étaient présentes et qui ont eu beaucoup de sang froid pour nous aider : le stable manager Nicolas, et certains cavaliers du concours. Mais aussi Fanny qui aura été à mes côtés jusqu'au bout et surtout aux siens pour qu'il puisse partir de la plus sereine des manières et qui malgré son chagrin continue de me remonter le moral et de me soutenir. Également Flore sa groom, qui s'en est occupé de la meilleure des façons pendant toutes ces années.  Un grand merci à mon propriétaire Florin Codre ainsi qu'à sa femme qui vivent eux aussi un moment très difficile. Merci de m'avoir permis de monter et de rencontrer un tel cheval. Et enfin à ma maman pour le soutien indéfectible depuis toujours.’’ Avant de conclure : ’’Au revoir mon ami, tu me manques déjà énormément, je t'aime’’.

J'aime 160

Réagissez