Mercredi 12 juillet - 10h55 | Johanna Zilberstein (avec communiqué)

SF : les résultats de Saint-Lô


La huitième étape des Qualificatives Selle Français s’est déroulée au Pôle Hippique de St-Lô sous un soleil radieux. La quantité et la qualité des candidats Étalons étaient au rendez-vous : une cinquantaine de deux ans et près d’une centaine de trois ans ont été présentés devant un public venu en nombre assister à cette dernière étape de la tournée 2017. De nombreux étrangers ont fait le déplacement afin de participer et d’admirer ces nombreux produits qui ont été sollicités en particulier par les représentants des agences Nash et Fences. Les lauréats sont issus des plus prestigieux étalons : Baloubet du Rouet et Cornet Obolenski.

Dans la section des Mâles SF de trois ans, Extremdream s’impose avec une moyenne de 16,62. C’est un fils de Baloubet du Rouet SF et Thorradina JPC par Carthago. Extremdream est né dans le Morbihan et était engagé par Daniel Cadoret. Il a obtenu la meilleure note au modèle avec 16,30. Il est le propre frère de Brantzau, remarqué lors du championnat à trois ans et appartient comme lui au hollandais Joop Aaldering. Son père l’excellent Baloubet du Rouet prenait la première place du classement mondial des étalons établi par la WBFSH en 2012 et 2013 ! Il est issu d'une lignée maternelle Holstein.  La seconde place revient à Estran de Brenus (Canturo et Tarentule de Brenus x Ars Vivendi), né chez David Delajarraud et le Docteur Vétérinaire Hélène Deajarraud à Turqueville. C’est un petit-fils de Girolle d’Auzay, mère de Réglisse de Brenus (ISO 151). Sa quatrième mère Utricule, indicée 156, a produit Lady de Laleu, mère de Rani de Laleu (ISO 130) qui a produit Haschisch du Gay, indicé 154 avec Timothée Anciaume. On retrouve également l’étalon Éole du Fraigneau (ISO 152) qui a tourné en Grand Prix et en Coupe des Nations sous la selle du Néerlandais Yves Houtackers. Il obtient une moyenne de 16,47 et la meilleure note au saut en liberté avec un excellent 17,88. Le podium est complété, avec une moyenne totale de 16,34 par Echo Longane (Ogrion des Champs x Carthago). Il est né à St Aubin De Terregatte chez Christian Morel qui le présentait. Dans sa lignée maternelle, nous retrouvons de nombreux gagnants tels que Urioso du Manoir (ISO 172), l’étalon Feu Vert de Laume (ISO 164), Orchestre (ISO 159), Idem de Laume (ISO 157), Flambeau C (ISO 187), médaille d'or aux championnats du monde de Dublin en 1982, et de bronze aux Jeux olympiques d'été de 1988 à Séoul avec Frédéric Cottier, Kentin de Moyon (ISO 161), Calypso de Moyon (ISO 155), Eyken des Fontenis (ISO 155) ou encore Vas Y Donc Longane (ISO 161). Il a obtenu la meilleure note aux allures avec un 18.


Parmi le superbe lot des Mâles de deux ans Selle Français, Fahrenheit de Vains (Cornet Obolensky x Qredo de Paulstra) s’impose avec une moyenne générale de 16,11. Ce mâle est né chez Christian Bihl dans la Manche. Il a obtenu la meilleure note aux allures avec 17. Du côté de la lignée maternelle, sa mère Ismène du Thot SF, indicée 152 a produit Obligée de vains (ISO 149) et Quizz de Vains (ISO 137). Nous retrouvons également de nombreux gagnants tels qu’Idéo du Thot (ISO 180), grand gagnant en CSIO et CSI-W avec Beat Mändli, vainqueur de la finale Coupe du Monde en 2007, La Luna du Thot (ISO 159), Samouraï du Thot (ICC 164), médaille d’argent par équipe aux Jeux olympiques de Rio 2016 avec Julia Krajewski, Nagir (ISO 160), Epi d'Azur (ISO 173), Kingly du Reverdy (ISO 170) ou encore Sixtine de Vains (ISO 168).
À la deuxième place, on retrouve Forever Yellow qui obtient une moyenne de 16,09. Ce cheval est né chez le Docteur Vétérinaire Gaël Le Gall (50). Il est issu du croisement Ogrion Des Champs et Olympe Des Noes par Socrate De Chivre. Sa mère a produit Urbain des Noes (ISO 141) et Vendetta des Noes (ISO 133) et sa deuxième mère Babine du Plessis (ISO 120) a produit Faola du Plessis (ISO 134). Le podium est complété par Fidam Manciais, fils de Quidam de Revel par Messire Ardent. Il est né à St-Lô chez le Docteur Vétérinaire Denis Hubert. Il obtient une moyenne de 15,88. C’est un petit fils d’Utile Ardente, mère de Douce Ardente (ISO 153), Gracieux Ardent (ISO 165), Quick Ardent (ISO 145). Dans sa lignée maternelle on retrouve également de nombreux gagnants comme : Si Gracieuse Ardente (ISO 163), Idéal Ardent (ISO 161), Mélodie Ardente (ISO 179), Myrtille Paulois (ISO 187), médaille d'or en individuel au championnat d'Europe de saut d'obstacles à Herning au Danemark avec Roger Yves Bost en 2013, Donald Rouge II (ISO 164), Epsom Rouge (ISO 174), Nuriel (ISO 163), Arpège Pierreville (ISO 167), Hello Pierville (ISO 172) ou encore Dragonne Rouge (ISO 164).

J'aime 100

Réagissez

  • mire - le 12/07

    C 'était un concours SF?? no comment