Mardi 03 juin - 09h02 | Daphné G

Un parcours ambition internationale

La France n’est pas officiellement candidate pour accueillir les Jeux olympiques d’été 2024 mais elle s’y prépare dûment. Le CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français) par l’intermédiaire du CFSI (Comité Français du Sport International) et en particulier de son président Bernard Lapasset et de son vice-président, Michaël Aloïsio, ont créé une formation baptisée 'Parcours ambition internationale' ayant pour vocation d’accompagner chaque année une quinzaine de personnalités françaises du sport (dirigeants, salariés, athlètes, cadres techniques) qui souhaitent renforcer leur engagement au sein des instances sportives internationales. La formation vise à apporter aux participants des outils leur permettant d’atteindre ou de renforcer des positions stratégiques au sein des instances sportives internationales, contribuant ainsi aux ambitions internationales de leur propre fédération et au rayonnement du sport français.

La première promotion a été constituée après un appel à candidatures dans les fédérations françaises qui a reçu un large écho puisque les postulants excédaient de loin le nombre de places disponibles. Parmi les personnes choisies avec le soutien de leur fédération, Sylvie Robert, directrice des événements équestres du groupe GL events et présidente d'Equita' Concours, membre du comité fédéral de la FFE et Maître Ludovic de Villèle, Avocat à la Cour, président de la Commission Juridique et disciplinaire de la FFE ont représenté l’équitation. À leurs côtés, se trouvaient Isabelle Lamour, présidente de la Fédération française d’Escrime, Emmanuelle Assmann, présidente du Comité paralympique et sportif français ou encore Edgar Grospiron, ancien médaillé olympique de ski acrobatique.

Dispensée en quatre séminaires de deux jours qui se sont tenus entre décembre 2013 et mai 2014, la formation a développé trois thèmes majeurs : l’environnement sportif international, le lobbying et la négociation à l’international et la communication et les médias internationaux. Elle a été animée par des professionnels du monde sportif international comme le Suisse Denis Oswald, membre historique du CIO, du secteur économique (GDF Suez, Vinci…) et de la diplomatie. Chaque intervention d’1h30 environ était systématiquement suivie d’un temps d’échange enrichissant la formation.

Pour être efficace, l’engagement important des fédérations et des participants doit perdurer, d’une part par le maintien des liens et la poursuite d’une réflexion commune parmi les participants et les intervenants de cette première promotion et d’autre part par de nouvelles sessions de formation qui doivent être organisées en 2015 puis en 2016.

(Source communiqué)

J'aime 165

Réagissez