Mardi 27 mai - 10h26 | Marie de Pellegars

Para-dressage Jardy : cinq champions en titre

Au sein du Grand Régional de dressage se sont déroulés ce week-end les championnats de France de dressage para-équestre. Accueillis au haras de Jardy, les meilleurs cavaliers de la discipline se sont affrontés durant deux jours sur un Grand Prix puis une Reprise Libre en Musique afin de décrocher le Graal.


De retour sur les terrains de concours associée à l'expérimenté Odate F J, la Francilienne Nathalie Bizet, a sans surprise, remporté le Grade IV. Très à l'aise sur l'étalon KWPN de dix-huit ans, la cavalière a prouvé qu'une absence de plusieurs mois, n'avait eu raison de son équitation. Finissant à 73.18% sur la Libre, le couple est donc dans la course de sélection des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie.


Avec plus de six cavaliers en lice, à l'image de Louise Studer, José Letartre, Samuel Catel, Vladimir Vinchon, Cynthia Cottin et Marion Jarnot, le Grade III a été le plus disputé du week-end. Grand favori de l'épreuve, José Letartre accompagné de sa fidèle Warina*ENE-HN a une fois de plus pris l'ascendant sur ses camarades. Avec une belle moyenne de 72.60% dans le Grand Prix, dans la Libre il a littéralement séduit les juges. Ces derniers, en lui adjugeant une note finale de 75.16%, ont offert au cavalier le neuvième titre tricolore de sa carrière. Cependant, il a fallu attendre la fin des épreuves pour connaître le dénouement de ce match serré.


En effet, Louise Studer et sa jument Esmeralda Tanz, en embuscade le samedi, avaient une véritable carte à jouer. Malheureusement, l'Hanovrienne, légèrement émoussée le deuxième jour n'a pas montré l'étendue de son talent et s'est inclinée avec une note globale de 71.95% sur l'ensemble des épreuves. Champion de France en 2012, Vladimir Vinchon, en selle sur le cheval d'Anne-Frédérique Royon, Rockford 17, a déroulé de son côté une très bonne Reprise Libre, notée à 72.83% et a ainsi décroché la médaille de bronze. Derrière eux, le Normand Samuel Catel et Mogador de Valange sont restés aux pieds du podium. 'Nous avons commis beaucoup de fautes le premier jour mais le cheval plaît aux juges. Aujourd'hui, dans la Libre, il a montré de très belles choses et obtient une moyenne de 71.33%. J'ai beaucoup d'espoir pour la suite' a-t-il néanmoins déclaré à la fin de ces championnats. Cynthia Cottin et Marion Jarnot se sont classées respectivement aux cinquième et sixième places.


Seule partante en Grade II, l'Alsacienne Cloé Mislin, malgré une monture parfois distraite, a eu à cœur de se surpasser et de montrer au jury le chemin parcouru depuis le CPEDI 3* de Deauville. Une vraie progression récompensée par l'une des meilleures notes de sa jeune carrière lors de la Reprise Libre en Musique (66.16%). Première médaille d'or donc, pour l'émérite cavalière qui a alors déclaré : 'Ces championnats ont été l'occasion de mettre en application les conseils et consignes de Philippe Célérier et de Louise Studer, pour le cheval comme pour moi. Ce n'est pas toujours évident ! Mais nous progressons doucement et Ours de B'neville commence à s'adapter aux besoins de notre discipline.'


Surprise du côté du Grade Ib ! Alors qu'Anne-Frédérique Royon et J'adore, très régulières depuis les championnats d'Europe à Herning, semblaient les plus à même de remporter ces championnats, Valérie Salles sur Diamond du Loing s'est imposée dans la catégorie. Dans ce duel 100% féminin, l'expérience de Valérie a fait la différence. Victorieuse dans le Grand Prix et dans la Libre avec une très jolie moyenne de 73.25%, la cavalière, persévérante et très motivée, a enfin renoué avec le succès.


En Grade Ia, c'est avec un immense sourire que la benjamine du concours, Léa Sanchez, accompagnée de Rhapsodie*ENE-HN, s'est emparée du titre suite à sa bonne prestation dans la Libre (70.91%). Malgré tous ses efforts, le cavalier alsacien, Thibault Stoclin et Lou Heart n'ont pas réussi à rattraper la jeune fille et s'est laissé battre à moins d'un point. Celle-ci, encore trop jeune pour la sélection des JEM ne cache cependant pas ses ambitions : les Jeux olympiques de Rio en 2016. Un duel amical, qui s'est achevé dans les rires lors de la remise des prix.


C'est donc heureux et avec cette envie de se dépasser toujours, que les cavaliers ont quitté le haras de Jardy, dimanche, après une compétition intense et sans fausse note. Les nouveaux champions de France se retrouveront dans quelques semaines pour l'étape des Bréviaires.

Source communiqué

J'aime 165

Réagissez