Vendredi 23 mai - 20h30 | Sébastien Roullier

Philippe Guerdat : 'Pas au niveau'

Voici la réaction de Philippe Guerdat, sélectionneur de l’équipe de France, à l’issue de la Coupe des nations de Rome : 'C’est une Coupe des nations décevante. La seule satisfaction, ce sont les deux tours sans faute de Pénélope Leprevost et Flora de Mariposa. Pour le reste, rien n’est allé comme je l’espérais. Les performances de Qlassic Bois Margot et Orient Express sont assez préoccupantes. Ils n’ont pas sauté comme on doit sauter en Coupe des nations. On peut toujours concéder quatre points, mais là, ils étaient plus proches d’une faute de plus que d’une faute de moins. Et on ne peut pas se laisser piéger par le temps, surtout qu’il n’était pas serré. Un point, c’est une faute. Il n’y a pas d’excuse. Nous sommes en pleine phase de sélection, les cavaliers évoluent sous pression. C’est peut-être une explication, tout peut entrer en ligne de compte... À chaud, c’est difficile d’expliquer ça. On va tout analyser. Ce n’est pas réjouissant. On ne peut se contenter de battre le Qatar et l’Italie!

Je fais abstraction du bilan comptable (la France a validé sa qualification pour la finale de Barcelone, ndlr). On voulait essayer deux nouveaux chevaux, on l’a fait. For Joy ne sautait pas comme d’habitude. Il a peut-être été gêné par quelque chose, je ne sais pas. En seconde manche, il n’y a eu que quatre points, mais c’est surtout parce que Kevin l’a porté. Il n’a pas bien sauté.

C’est super pour les Belges, super pour les jeunes. Il y a deux doubles sans-faute. Les Belges ont fait venir Niels d’Odense, car il leur manquait un quatrième. Nicola a littéralement porté son cheval en seconde manche alors qu’il ne sautait plus. Il a touché toutes les barres. J’ai dit à mes cavaliers que c’est cette attitude qu’il faut adopter en Coupe des nations. C’est peut-être ça que l’on peut se reprocher. Les cavaliers ont essayé, mais nous n’étions pas au niveau, moi avec eux!'

Propos recueillis à Rome par Sébastien Roullier

J'aime 188

Réagissez