Mardi 21 mars - 09h38 | Communiqué

Collaboration cavalière avec le Brésil

Un projet de collaboration avec le régiment militaire de cavalerie de Deodoro et la FFE a été mis en place à l'occasion des derniers Jeux Olympiques. Cet échange entre l'armée brésilienne et la FFE consistait d'une part à la mise à disposition de salles situées à proximité du site olympique sur lequel se déroulait les épreuves d'équitation et d'autre part la FFE s'était engagée à contribuer à leur connaissances de la culture équestre française. En apportant une expertise et une large vision de la filière équine française et de son modèle économique, la FFE veut contribuer à aider les pays en développement à s’orienter vers les activités équestres et liées au chevaux. En août dernier, les salles mises à disposition de la fédération ont permis de créer des espaces de repos et de convivialité pour les cavaliers et tous les membres de la délégation française présents à leurs côtés. A son départ de Rio après les Jeux paralympiques, la FFE avait fait don d’une partie du matériel utilisé à Rio à une association locale en charge d’offrir un avenir meilleur aux enfants et adolescents de la ville à travers l’éducation et le sport (Lire ICI ). Cette initiative s’inscrivait dans une large démarche olympique, basée notamment sur l’entraide, le respect et l’échange. Courant Mars, les équipes de permanents de la FFE présents à Rio ont accueilli les cinq membres de la délégation militaire brésilienne en France. Ils ont pu, à l’occasion de ce séjour, approfondir leurs connaissances dans certains domaines et dé- couvrir de nombreuses facettes de la filière équine en France. A leur arrivée, ils ont été accueillis au Parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron (41) qui héberge le siège social de la FFE. Une présentation générale de la fédération, de ses missions et de son organisation leur a permis de mieux appréhender la filière équine française. Ils ont séjourné au Parc équestre et ont également pu visiter les infrastructures qui accueillent les milliers de cavaliers et visiteurs chaque année à l’occasion des différents événements et championnats de France organisés par la FFE. Ils ont visité le poney-club d’Orléans et ont pu se rendre compte de ce qu’apporte concrètement le modèle français de « cheval partagé » . Ils ont ensuite été conduits sur les sites équestres majeurs, comme l’Ecole Nationale d’Equitation de Saumur, qui accueillait le Grand National de Concours complet, le Saut Hermès au Grand Palais qui leur a permis de mesurer l’ampleur des compé- titions internationales en France et en Europe et le savoir-faire des organisateurs français en matière de sports équestres. Délégation militaire oblige, un passage par la Centre Sportif d’Equitation Militaire ( CSEM) de Fontainebleau leur a permis de mettre en perspective leurs activités équestre militaires. Ils ont été accueillis au Haras de Jardy de Marnes la Coquette pour visiter les installations et découvrir les différents activités qui s’y déroulent, du club aux compétitions internationales. Place à la filière course avec la visite de l’hippodrome de Chantilly, sans oublier le Musée Vivant du Cheval. Après un arrêt à la Garde Républicaine, ce programme complet s’est terminé par une visite de l’Hippodrome de Vincennes, du centre d’entrainement de Grosbois et de sa clinique. Cette visite en France a permis à chacun de se faire une idée plus précise de la place qui est donnée au cheval en France et contribuera aux futures réflexions menées au Brésil en faveur du développement de l’équitation, tant au sein de l’armée que plus largement dans le pays.

J'aime 155

Réagissez