Benjamin Werndl l'emporte à Salzbourg dans un Grand Prix de haut niveau

Crédit : Lukasz Kowalski/FEI

Lundi 10 décembre - 14h48 | Amélie Ulmer

Benjamin Werndl l'emporte à Salzbourg dans un Grand Prix de haut niveau

Hier, l'Allemand Benjamin Werndl a remporté la Reprise Libre en Musique au CDI-W de Salzbourg, en Autriche, après avoir déjà gagné le Grand Prix devant sa compatriote Dorothee Schneider. Associé à Daily Mirror, il est parvenu à dominer d'un rien Patrik Kittel, deuxième de l'épreuve, et à nouveau Dorothee Schneider qui s'est retrouvée sur la troisième marche du podium.

Tandis qu'à Genève, Jessica von Bredow-Werndl posait problème à Isabelle Werth, son frère, Benjamin Werdnl, affrontait lui aussi deux autres stars du dressage : Patrik Kittel et Dorothee Schneider. Ce week-end a donc su faire émerger un nouveau nom du dressage allemand sur le devant de la scène! Avec son Westhpalien de quatorze ans, Daily Mirror, Benjamin Werdnl a proposé une Reprise Libre en Musique en deux temps. Sur certains mouvements, comme en début de piaffer, Daily Mirror       a semblé timide, et l'engagement des postérieurs était parfois hésitant. Toutefois, sur un grand nombre de figures, notamment les appuyés et les allongements, le couple a montré beaucoup d'aisance. Les mouvements étaient fluides et effectués avec une décontraction certaine. Le manque de régularité lors de cette reprise ne l'a pas tant pénalisé puisque le couple a hérité d'une moyenne de 80,790%. Benjamin Werndl améliore donc son score depuis sa dernière étape de la Coupe du Monde à Stuttgart. Le cavalier dira lui-même en fin de reprise au micro de la FEI la bonne surprise qu'il a eu lors de cette étape Coupe du monde. "Ce cheval a énormément de potentiel, et mon travail est à présent de savoir comment l'exprimer au mieux ! Il a eu une pause de deux ans avant qu'il vienne chez moi il y a quelques années, donc il se sent toujours un peu comme un jeune cheval qui a encore besoin de prendre de l'expérience. Je ne m'attendais à ce qu'il soit si cool à Salzbourg aujourd’hui – c'est un parfait gentleman !" Le jeune Germanique a également rendu hommage à sa monture. "Ce cheval est un cadeau...J'ai vécu un incroyable voyage avec lui aujourd'hui, il s'est énormément amélioré ces derniers mois et je ne peux trouver les mots justes pour vous dire à quel point il compte pour moi."
 
Patrik Kittel, quant à lui, a fini deuxième avec un joli score de 80,010%. Le cavalier semblait satisfait de sa reprise. Avec Delatio, son étalon Hannovrien, le Suédois a régalé le public autrichien avec un très joli passage, et un piaffer relevé dans lequel la puissance de son cheval s'est révélée. Quelques imprécisions lui ont néanmoins couté les centièmes qui l'éloignent du podium. Dorothee Schneider a elle aussi proposé une reprise séduisante, avec une moyenne à 79,730%. Il s'agit d'autant plus d'un bon résultat puisqu'elle avait choisi d'engager son plus jeune cheval, Faustus, qui manque logiquement d'expérience à ce niveau; c'est une troisième place prometteuse.
 
À noter également, la jolie septième place de Morgan Barbançon Mestre, présente également au CHI de Genève quelques jours auparavant. Avec son cheval de tête Sir Donnerhall II, la Française a obtenu une moyenne de 76,240%, ce qui représente une réelle progression par rapport aux étapes de Lyon, et plus encore de Stuttgart, où elle concourrait avec ce même cheval. En effet, la championne de France de Dressage Pro Elite, conseillée depuis peu par Dorothee Schneider, se concentre sur le circuit Coupe du monde pour cette saison 2018/2019. Ce pari semble lui réussir puisqu'avec ses deux chevaux, Sir Donnerhall II, et Bolero, la Tricolore gravit les marches du classement. Nous devrions donc retrouver notre représentante française pour la sixième étape de la Coupe du Monde, lors du prestigieux concours de Londres.

À lire également...

Réagissez