Isabell Werth s’impose évidemment dans le Grand Prix de Lyon

Crédit : Scoopdyga (archive)

Jeudi 01 novembre - 11h46 | Lucas Tracol

Isabell Werth s’impose évidemment dans le Grand Prix de Lyon

La piste lyonnaise a accueilli ce matin la première épreuve de son CDI-W, le Grand Prix. Comme l’on pouvait s’y attendre, la championne du monde en titre Isabell Werth a ravi la victoire sur Emilio 107. Associé pour la première fois à Delatio en compétition, Patrik Kittel a fait forte impression, terminant à la deuxième place devant Dorothee Schneider et son fidèle Sammy Davis Jr. Pour la France, Morgan Barbançon-Mestre et Sir Donnerhall II ont réalisé la meilleure performance. 

Après les Jeux équestres mondiaux de Tryon, de nombreux dresseurs ont fait leur rentrée internationale ce matin à Lyon. À l’occasion du CDI-W, seize couples ont pris le départ du Grand Prix, dernière répétition avec la Libre, support de la Coupe du monde. Si elle a présenté son troisième cheval Emilio 107, Isabell Werth n’a pour autant pas laissé passer la première place du classement en obtenant la note de 75,326%. Retour réussi pour son bai de douze ans, qui lors de sa dernière sortie au CDIO 5* d’Aix-la-Chapelle avait complètement manqué son Grand Prix, avant de se rattraper dans le Spécial et la Libre. 
Alors qu’ils se présentaient pour la toute première fois en compétition internationale, Patrik Kittel et Delatio ont fait mouche, s’adjugeant la deuxième place. Jusqu’alors monté par le Britannique Emile Faurie, le Hanovrien de quatorze ans a aujourd’hui récolté 74,783% de la part des juges, une note qu’il n’avait jusqu’alors jamais obtenu. De quoi présager de belles choses pour le Suédois, qui peut déjà compter sur les excellents Well Done de la Roche CMF et Deja. 
Médaillée d’or par équipes aux côtés d’Isabell Werth lors des Jeux équestres mondiaux de Tryon, en septembre, Dorothee Schneider a aujourd’hui complété le podium sur son Sammy Davis Jr. Avec 73,848% ils n’ont pas collé aux scores qu’ils obtiennent d’habitude en Grand Prix, qui tournent plutôt autours des 75%. 
 
Côté français, la meilleure performance est à mettre sur le compte de Morgan Barbançon-Mestre et Sir Donnerhall II, partis en fin d’épreuve. Malgré des piaffers toujours un peu délicats, le couple a déroulé une reprise propre, qui leur a valu 70.435%. La championne de France en titre a ainsi conclu l’épreuve à la dixième place, soit trois rangs devant Ludovic Henry et After You, notés à 68,63%. Avec Quartz of Jazz, Marie-Émilie Bretenoux a quant à elle pris la quatorzième place avec un score de 67,913%. “Je suis déçue, il y a eu beaucoup de fautes en grande partie car nous avons manqué de temps avant l’échéance, ce qui n’était pas la préparation idéale. C’est en tout cas une vraie chance d’être ici ; tout le monde me parlait de Lyon et en effet c’est canon !”, a réagi la dresseuse tricolore. 
 
Les quinze meilleurs couples, dont les trois français, seront demain au départ de la Libre, dès 16h. 
 
Les résultats ici

 
 

À lire également...

Réagissez