Daniel Bachmann Andersen ouvre le bal de la Coupe du monde à domicile

Crédit : Ridehesten.com/Kristine Ulsø Olsen/FEI

Lundi 22 octobre - 11h54 | Lucas Tracol (avec communiqué)

Daniel Bachmann Andersen ouvre le bal de la Coupe du monde à domicile

Hier à Herning, Daniel Bachmann Andersen et son fidèle Blue Horse Zack ont fait un retour à la compétition remarqué, quelques semaines après avoir défendu les couleurs du Danemark aux Jeux équestres mondiaux de Tryon.

Hier à domicile, Daniel Bachmann Andersen et Blue Horse Zack se sont imposés dans la Coupe du monde d’Herning, premier des onze rendez-vous du circuit indoor pour la ligue d’Europe de l’Ouest. Troisième du Grand Prix, le dresseur et son bai brun de quatorze ans sont allés chercher les points dans la Libre, obtenant la moyenne de 83,375%. “C’était une Kur fantastique aujourd’hui. Aucune erreur, dans la facilité, avec de la légèreté et de la fluidité. Hier, Zack était un peu tendu dans le Grand Prix ce qui a occasionné quelques fautes. Il s’est relâché dans la Libre, et cela a payé”, s’est réjoui Daniel Bachmann. “Je sentais que j’avais une chance de gagner, mais je savais que je devais garder la tête froide. Helen et Tinne pouvaient aussi très bien faire, donc je me devais de très bien monter. J’ai saisi ma chance !”, a-t-il poursuivi. 
Grâce notamment à deux 9,9 dans le degré de difficulté, Daniel Bachmann Andersen s’est donc emparé de sa première victoire sur le circuit, devant son public évidemment ravi. Le dresseur de vingt-huit ans n’a pas manqué de saluer son complice, Blue Horse Zack. “Il n’est pas seulement mon cheval, il est aussi mon ami et mon partenaire, il représente tout pour moi. Il avait été laissé un peu de côté par ses précédents cavaliers ; il n’était pas facile car très sensible. J’ai dû gagner son coeur et sa confiance. Maintenant que j’y suis parvenu, c’est vraiment spécial !”, a-t-il souligné. Outre son tempérament, Blue Horse Zack a une autre particularité, puisqu’il est borgne. Si cela a pu l’handicaper par le passé, il s’y est désormais habitué. Après une année chargée, le bai brun va désormais profiter d’un peu de repos jusqu’à la Coupe du monde d’Amsterdam, en janvier. “Je veux absolument aller à Göteborg pour la finale du circuit”, a conclu le dresseur danois.  

Partie en fin d’épreuve, la Suédoise Tinne Vilhelmson Silfven a été la première à franchir la barre des 80%, associée à son hongre de seize ans Don Aurellio. Deuxièmes de la finale de la Coupe du monde de Göteborg il y a deux ans, le couple a décroché 80,9% de la part des juges, ce qui leur a finalement valu la troisième place, soit un rang de moins que dans le Grand Prix de la veille. Helen Langehanenberg n’a pas tardé à faire mieux, obtenant 81,4% sur l’étalon Damsey FRH, et le deuxième rang final. 

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez