Harold Boisset plus rapide que son ombre à Valence

Crédit : Sportfot

Jeudi 23 août - 22h10 | À Valence, Lucas Tracol

Harold Boisset plus rapide que son ombre à Valence

La première journée du CSI 5* du Jumping de Valence s’est conclue sur une victoire française. Aux commandes de T’Obetty du Domaine, Harold Boisset n’a pu être rattrappé malgré une forte concurrence. Il supplante l’Italienne Giulia Martinengo Marquet sur Verdine SZ et l’Américaine Jessica Springsteen avec RMF Zecilie. 

Ce soir, la première épreuve qualificative pour le Grand Prix CSI 5* s’est courue au Jumping de Valence sur des barres à 1,50m. Dans les somptueuses installations du haras des Grillons, le parcours imaginé par Uliano Vezzani a donné du fil à retordre aux cinquante-et-un couples engagés. Au jeu de la vitesse, c’est finalement Harold Boisset, le cavalier qui termine ses parcours plus vite que son ombre, qui a été le meilleur. Parti en milieu d’épreuve sur sa redoutable T’Obetty du Domaine, le Montpelliérain a stoppé le chronomètre en 66“65. “Elle avait la pêche”a-t-il lancé en fin de course. L’alezane et le sympathique trentenaire n’en sont pas à leur coup d’essai puisqu’ils signent ce soir leur quarante-deuxième victoire internationale. Rien que ça ! La Selle Français n’a d’ailleurs que onze ans, de quoi présager de belles choses pour la suite. Et pourquoi pas dans le Grand Prix dominical, pour lequel tous deux se sont donc qualifiés ? En tout cas, le duo semble se plaire à Valence puisque la semaine dernière, tous deux ont déjà remporté deux épreuves dans le label CSI 4*. 
Ce soir dans la Drôme, Harold Boisset a quelque peu oublié la galanterie puisqu’il a grillé la priorité à deux amazones ; l’Italienne Giulia Martinengo Marquet sur le beau fils de Verdi, Verdine SZ, ainsi que l’Américaine Jessica Springsteen associée à RMF Zecilie. Coup de chapeau à cette dernière d’ailleurs, qui s’est élancée en tout début d’épreuve. 
 
Associé depuis quelques semaines seulement au gris Catch Me Not S, le champion d’Europe en titre Peder Fredricson a réalisé un superbe parcours parfait, qui lui vaut la sixième place derrière le Belge François Mathy Jr. Sur Uno de la Roque. Ce soir, Edwina Tops-Alexander, Éric Lamaze et Guillaume Foutrier sont restés sages puisqu’ils ont tous trois écopé d’un point de temps dépassé, respectivement sur California, Coco Bongo et Valdocco des Caps. 
 
Pour d’autres, la soirée s’est moins bien passée puisque Henrik von Eckermann a essuyé une dérobade de Cantinero sur l’oxer n°3. Même sanction pour Patrice Delaveau juché sur Urcos de Kerglenn*HDC, qui a quant à lui refusé l’entrée du double. Une seule petite faute au compteur en revanche pour Kevin Staut et Lorenzo, tout comme pour Olivier Robert et Vangog du Mas Garnier, eux aussi piégés sur l’entrée du triple. 
Partie en fin d’épreuve, Pénélope Leprevost semblait bien décidée à s’imposer, en selle sur Gain Line, le cheval qui lui permettait de remporter le Grand Prix CSI 5* d’Ascona il y a quelques semaines. L’alezan a malheureusement lourdement fauté sur l’oxer numéro trois après un tournant serré, puis sur la sortie du double. 
 
Les résultats ici 
 

À lire également...

Réagissez