Lord Pepsi quitte Paul Estermann pour le Brésil

Lord Pepsi avait gravi tous les échelons avec Paul Estermann, jusqu'aux championnats d'Europe de Rotterdam en 2019.
Crédit : Scoopdyga

Samedi 18 janvier - 11h03 | Mélissa Vriends

Lord Pepsi quitte Paul Estermann pour le Brésil

On ne reverra plus Paul Estermann et Lord Pepsi ensemble sur les plus belles pistes du monde. Le hongre de quatorze ans a en effet été vendu pour le Brésil et sera monté pendant quelques mois par Felipe Amaral, avant de rejoindre le tout jeune Philip Greenlees en fin d'année.

Sur sa page Facebook, Felipe Amaral a annoncé cette semaine l'arrivée prochaine de Lord Pepsi dans ses écuries. Le cavalier brésilien pourra ainsi compter sur une nouvelle monture de choix pour la suite de cette saison, qui épaulera son cheval de tête de désormais dix-sept ans Premiere Carthoes BZ sur les plus beaux concours du monde.

Monté depuis ses débuts sur le circuit international par Paul Estermann, Lord Pepsi a gravi tous les échelons en portant les couleurs suisses. Après avoir fait ses gammes sur les épreuves réservées aux jeunes chevaux entre 2012 et 2014, le bai a été mis dans le grand bain dès 2015 en participant à son tout premier 5* à La Baule. Quelques mois plus tard, il terminait quatrième du Grand Prix du CSIO 5* de Mannheim, et remportait sa première épreuve au plus haut niveau au CSI 5*-W de Lyon fin 2015. Toujours sous la selle de Paul Estermann, Lord Pepsi a représenté la Suisse dans de nombreuses Coupes des nations, et compte une participation à la finale de ce circuit à Barcelone en 2016. Le couple a également pris part à la finale Coupe du monde de 2018 à Paris, et faisait partie de l'équipe nationale aux championnats d'Europe de Rotterdam l'année dernière.

Felipe Amaral a indiqué qu'il apprendra à connaître son nouveau complice pendant six semaines au Sunshine Tour de Vejer de la Frontera en Espagne. Le couple restera formé pendant la majeure partie de sa saison, puis le Brésilien rendra les rênes du fils de Lord Pezi à son jeune compatriote de bientôt dix-sept ans Philip Greenlees. Ce dernier compte d'ailleurs déjà dans ses écuries Uelem Croze, l'ancien cheval d'Alexandra Paillot et de Benoit Cernin, dont il partage aussi la monte en concours avec Felipe Amaral. 

À lire également...

Réagissez

  • muybien29 - le 19/01

    s'il était traité comme Eclipse, on ne peut que lui souhaiter d'atterrir dans une meilleure maison !

Le mag

GRANDPRIX #113 GRANDPRIX n°113 FÉVRIER

GRANDPRIX #113

(GRANDPRIX n°113 FÉVRIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter