La bataille pour les places de la finale de la Coupe du monde Longines de Las Vegas fait rage

Dominant les débats, Steve Guerdat est assuré de pouvoir s'élancer à Las Vegas, étant donné qu'il est le tenant du titre.
Crédit : Richard Juilliart/FEI

Lundi 13 janvier - 15h36 | Lucas Tracol

La bataille pour les places de la finale de la Coupe du monde Longines de Las Vegas fait rage

Hier après-midi, Bâle a accueilli la dixième étape de la Coupe du monde Longines pour la ligue d’Europe de l’ouest. Seuls quatre rendez-vous sont encore au programme du circuit avant la finale de Las Vegas. À ce stade de la saison, GRANDPRIX fait un bref point sur le classement général. 

En sa qualité de tenant du titre de la finale de la Coupe du monde Longines, Steve Guerdat n’avait pas même besoin de se qualifier pour l’apothéose du circuit cette saison, qui se tiendra du 15 au 19 avril 2020 à Las Vegas. Pourtant, au terme des dix premières étapes, le Suisse caracole en tête du classement général de la ligue d’Europe de l’ouest avec soixante-quinze points récoltés, dont vingt hier après-midi après sa victoire dans l’étape de Bâle sur Victorio des Frotards. Avec six classements sur huit étapes courues, le numéro deux mondial devance ainsi le Belge Pieter Devos, lui aussi largement assuré de pouvoir traverser l’Atlantique en avril avec pour l’heure soixante-dix points. 
 
Pour rappel, les dix-huit meilleurs cavaliers de la ligue d’Europe de l’Ouest obtiennent leur ticket pour la finale du circuit, et une quarantaine de points est d’ordinaire nécessaire pour décrocher ce précieux sésame. Pour l’heure, avec quarante points ou plus au compteur, dix cavaliers sont quasiment assurés de pouvoir se rendre à Vegas. Parmi eux Marcus Ehning, vainqueur de l’étape de Madrid avec Prêt A Tout, ou encore le nouveau numéro un mondial Martin Fuchs, vainqueur des étapes de Lyon avec Clooney 51 et Londres associé à The Sinner. 
 
Du côté des Français, Kevin Staut et Julien Épaillard sont – sauf cataclysme - assurés de pouvoir être du voyage pour les États-Unis puisqu’ils pointent respectivement aux six et huitième rangs avec quarante-cinq et quarante-trois points. Tous deux ont gonflé leurs compteurs hier après-midi en Suisse grâce à Viking d’la Rousserie et Queeletta. Pour l’heure vingtième avec vingt-sept points, Olivier Robert aura encore un petit effort à fournir pour se garantir un aller/retour pour Las Vegas. Pour rappel, il n’avait pu aller au bout de la finale d’Omaha en 2017, sa fidèle Quenelle du Py s’étant blessée, tandis qu’il avait pris une encourageante treizième place l’an passé à Göteborg avec Eros et Tempo de Paban. Pour ce faire, l\'Aquitain sera ce week-end à Leipzig. 
 
Le classement général de la ligue d’Europe de l’ouest ici
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter