Le Canada perd sa place pour les Jeux olympiques de Tokyo

Crédit : Sportfot

Mercredi 18 décembre - 10h23 | Lucas Tracol

Le Canada perd sa place pour les Jeux olympiques de Tokyo

L’équipe canadienne de saut d’obstacles attendait le verdict de la commission disciplinaire de Panam Sports concernant la suspicion de dopage de Nicole Walker aux Jeux panaméricains de Lima. Le verdict est tombé, et cette dernière a été disqualifiée, laissant donc filer la qualification olympique obtenue par le Canada à l’Argentine. 

Le 11 novembre, le contrôle positif de Nicole Walker lors des Jeux panaméricains de Lima avait été dévoilé. À l'occasion de l'échéance péruvienne, la Canadienne a en effet été contrôlée positive au Benzoylecgonine, un métabolite de la cocaïne. Entendue par la commission disciplinaire de Panam Sports, l’amazone a finalement été disqualifiée de l’échéance, comme l'a révélé The Chronicle of the Horse. Ayant obtenu in-extremis leur ticket pour les Jeux olympiques Tokyo 2020, les vestes rouges viennent donc de perdre leur place pour l’échéance majeure de la saison prochaine, au profit de l’Argentine. 
 
Quatrième en individuel et par équipes des Jeux panaméricains avec Falco van Spieveld, Nicole Walker avait été soumise à un contrôle anti-dopage lors de la finale par équipes de l’échéance. À la suite de l’analyse de l’échantillon B, qui avait confirmé les traces de Benzoylecgonine, la cavalière de vingt-six ans a été entendue par la commission disciplinaire de Panam Spots, le 4 décembre. Un témoignage suivi en téléconférence par la Fédération équestre internationale. 
Conformément à l’article 11.2.2 du Règlement anti-dopage pour les athlètes humains de la FEI, le résultat de Nicole Walker a été supprimé du résultat de l’équipe, afin d’être remplacé par le cinquième membre de la composition. Ainsi, les résultats de Lisa Carlsen ont été pris en compte, faisant chuter le Canada à la septième place et remonter l’Argentine au quatrième rang. Les vingt nations qualifiées pour les Jeux olympiques de Tokyo sont donc : le Japon, les États-Unis, la Suède, l’Allemagne, la Suisse, les Pays-Bas, l’Australie, la Belgique, la Grande-Bretagne, la France, l’Ukraine, Israël, le Brésil, le Mexique, l’Argentine, l’Égypte, le Qatar, la Nouvelle-Zélande, la Chine et l’Irlande. 
 
Quatre places individuelles avaient aussi été distribuées à Lima, dont une à l’Argentine. L’équipe drapeau bleu et blanc ayant récupéré un ticket par équipes, cette place individuelle a été affectée au Canada. Le rêve de derniers Jeux olympiques d’Éric Lamaze n’est donc pas terminé. Ce dernier devra donc convaincre le sélectionneur national avant les JO. 
 
Nicole Waler a communiqué qu’elle comptait faire appel de cette décision auprès du Tribunal arbitral du sport. “Je suis confiant que l’équipe canadienne et Nicole recevront une écoute juste du Tribunal arbitral du sport”, a déclaré Tim Danson, son l’avocat. 
 
 
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter