Gaudiano court-circuite les olympiques Lamaze et Guerdat dans le Longines Speed Challenge

Crédit : Scoopdyga

Dimanche 08 décembre - 00h30 | À Villepinte, Lucas Tracol

Gaudiano court-circuite les olympiques Lamaze et Guerdat dans le Longines Speed Challenge

C’est ce que l’on appelle une victoire indiscutable… Au terme d’un Longines Speed Challenge à l’ambiance une fois de plus survoltée, Emanuele Gaudiano s’est imposé ce soir à Paris, laissant sur le carreau les champions olympiques Éric Lamaze et Steve Guerdat. Complice de l’Italien, Carlotta 232 a une nouvelle fois prouvé qu’elle était indiscutablement l’une des (si ce n’est LA) jument la plus rapide du monde. Elle a aujourd’hui été meilleure que les pourtant redoutables Ulysse des Forêts et Fine Lady 5. 

 - Gaudiano court-circuite les olympiques Lamaze et Guerdat dans le Longines Speed Challenge

Pour 88 centièmes, Éric Lamaze a dû s'incliner dans le Longines Speed Challenge de Paris.
Crédit : Scoopdyga

Pour bien figurer dans le Longines Speed Challenge de Paris ce soir, il fallait apparemment engager une jument... Pour preuve, ces dames occupent les huit meilleures places de la hiérarchie au terme d’une sacrée bataille. 
Déjà lauréat du Longines Speed Challenge de Lausanne en juin, Emanuele Gaudiano a remis cela ce soir avec un style toujours bien à lui, une fois de plus avec son incomparable Carlotta 232. Avec des foulées aussi rapides que les battements d’ailes d’un oiseau, la fille de Chaccomo de dix ans a permis à l’Italien de boucler son parcours en 60“48. “Cette jument est incroyable, elle est l’une des plus rapides du monde”, avouait Steve Guerdat, bon perdant. Pour cause, depuis ses débuts en compétitions Jeunes Chevaux en 2014, la fusée Carlotta compte soixante-quatre (!!!) victoires internationales. Avec 246 compétitions courues, elle affiche donc un ratio incroyable de 26% de succès. 
 
Parti en première moitié d’épreuve, Steve Guerdat avait fixé un sacré objectif à la concurrence en franchissant les cellules d’arrivée en 61“98 sur Ulysse des Forêts. Employant la baie de façon optimale, le numéro un mondial a dit avoir pu “compter sur sa vitesse naturelle”. Espérant un Top 5 après son parcours, le champion olympique suisse a même mieux fait en montant sur la troisième marche du podium. En fin d’épreuve, il a été rétrogradé d’un rang par son ami Éric Lamaze, qui a mené la formidable Fine Lady 5 de main de maître. Médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro en 2016, l’attachante baie de seize ans a une nouvelle fois prouvé sa capacité à briller dans tout type d’épreuve en concluant son tour en 61“37. 
Dernier à s’élancer devant des tribunes survoltées, Roger-Yves Bost a bien tenté le tout pour le tout avec l’efficace Castleforbes Talitha. Moins rapide au sol que ses adversaires, la baie n’a toutefois pu faire mieux que 62“22, synonymes de quatrième place.

Julien Épaillard était encore plus rapide que tout le monde...

Notons également les leçons d’équitation offertes par Darragh Kenny et Jessica Springsteen. Là où certains cèdent à la précipitation, tous deux ont réalisé une démonstration d’efficacité, en parvenant à allier vitesse et précision des aides sur Dabelle et Tiger Lily. En 61“30, l’Américaine aurait même pu monter sur la deuxième marche du podium si elle n’avait pas renversé l’avant-dernier obstacle, qui lui a coûté deux secondes supplémentaires, comme le veut le barème de ce rendez-vous. 
Une nouvelle fois plus rapide que tout le monde, Julien Épaillard a enlevé sept centièmes au vainqueur de l’épreuve. Safari d’Auge a malheureusement laissé à terre les obstacles n°10 et n°12 sur sa route. C’est au final une onzième place pour le numéro deux français. 
 
Du côté des déconvenues, la jeune Canadienne Kara Chad a essuyé deux refus de Viva, comme hier dans la Riders Masters Cup. Pour l’Irlande, David Simpson a été désarçonné après une désobéissance de Jenson 55 face au vertical n°5. 
 
Les résultats ici
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter