Marcus Ehning se rassure à Madrid

Marcus Ehning et Prêt à Tout victorieux à Madrid
Crédit : Thomas Reiner/FEI

Dimanche 01 décembre - 15h34 | Marc Verrier

Marcus Ehning se rassure à Madrid

L'Allemand Marcus Ehning a remporté le Longines Grand Prix Coupe du monde de Madrid et ses premiers points Coupe du monde. Les trois Français engagés n'ont pas été en réussite avec une faute chacun. 

Les Français à quatre points

En début d’épreuve, quelques cavaliers se sont fait piéger par le temps imparti, à l’instar du champion de Belgique Dominique Hendrickx, associé à Koriano van Klapscheut (Lord Z), fils de la grande gagnante Coriana van Klapscheut, ou de Billy Twomey et Kimba Flamenco, un fils de son ancien cheval de Grand Prix Je t’Aime Flamenco. Onzième à prendre le départ, la Belge Céline Schoonbroodt-de Azevedo sera la première à réussir le sans-faute dans le temps avec sa toute bonne Cheppetta (Chepetto).

Il faudra attendre le dix-septième partant, l’Italien Emilio Bicocchi associé à Evita SG Z (Verdi TN) pour être assuré d’avoir un barrage, alors que juste avant lui la Norvégienne Viktoria Gulliksen avait réalisé un bon tour avec Deville (Diabeau), mais sanctionné également d’un point de temps.

Hasard du tirage au sort, les trois couples français engagés dans ce Grand Prix se suivaient et ont réalisé le même score de quatre points. Un parcours très encourageant pour Olivier Robert et Vivaldi des Meneaux (Chippendale Z), le couple champion de France 2018, avec juste une petite faute sur l’entrée de double numéro onze, antépénultième effort. Pour Simon Delestre et Hermes*Ryan des Hayettes (Hugo Gesmeray), grosse mésentente à l’abord de l’obstacle dix, un vertical sur bidet où Hermes*Ryan retape une foulée, rendant le saut impossible et emportant la barre avec son poitrail. Egalement un bon parcours pour Julien Epaillard et Alibi de la Roque, qui fautent sur l’entrée du triple numéro sept. Cependant, leur excellent chronomètre, le meilleur des couples à quatre points, leur permet de prendre la treizième place et quatre points au classement de la Coupe du monde.
 

Marcus Ehning ouvre son compteur

Dans la deuxième partie de l’épreuve, ils seront sept à réussir le parcours sans pénalité, portant à neuf le nombre de barragistes.

Céline Schoonbroodt-de Azevedo ouvrait le barrage avec une faute sur l’entrée de double dans un chrono moyen, amélioré d’une seconde et demie par Emilio Bicocchi qui ne faisait tomber aucune barre. Comme à son habitude, le Belge Pieter Devos était très rapide avec Espoir (Surcouf de Revel) et pouvait rêver à la victoire après avoir encore abaissé le chronomètre de plus d’une seconde et demie.

Mais l’Allemand Marcus Ehning lui ôtait aussitôt tout espoir en grappillant trente-six centièmes avec son Selle Français Prêt à Tout (Hiram Chambertin). Avec son jeune et surpuissant Dominator 2000 Z (Diamant de Semilly), Christian Ahlmann tentait de battre le chronomètre de son compatriote, mais échouait pour deux dixièmes, après une dernière ligne de folie où l’Allemand a dû se faire une bonne frayeur avec Dominator qui se décalait de plus en plus vers la droite à l’abord du dernier et a presque failli sauter le chandelier.

Avec Rubens LS La Silla (Rebozo LS La Silla), l’Irlandais Denis Lynch était également victime de l’entrée de double, alors que l’Autrichien Max Kühner voyait son bon Chardonnay (Clarimo) fauter sur l'ultime obstacle. Dernier à prendre le départ, le Néerlandais Maikel Van der Vleuten partait très vite, mais son neuf ans Beauville Z (Bustique) fautait également sur l’entrée de double, ce qui donnait la victoire à Marcus Ehning.

Grâce à ce succès, l’Allemand se relance dans la course à la qualification, lui qui n’avait pas encore pris de point lors des trois étapes auxquelles il avait participé. « La Coupe du monde n’avait pas bien commencé pour moi et je suis ravi de cette victoire et des vingt points », déclarait Ehning, content et soulagé.
Très bonne opération également pour Christian Ahlmann, qui ne comptait que quatre points, ainsi que pour Pieter Devos, troisième du Grand Prix, qui prend la tête du classement Coupe du monde et est assuré de la qualification avec cinquante-cinq points.

Résultats complets, CLIQUER ICI


 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter