Tokyo prend la route du Soleil Levant

Crédit : Sportfot

Mercredi 27 novembre - 11h39 | Lucas Tracol

Tokyo prend la route du Soleil Levant

Indiscutable pilier de la Squadra Azzura ces dernières années, Tokyo du Soleil a quitté les écuries de son cavalier Luca Marziani pour rejoindre le Japonais Mike Kawai, installé chez son entraineur Peter Charles, en Grande-Bretagne.

Lorsque l’on apprend que Tokyo du Soleil représentera désormais le Japon, on pourrait croire que l’histoire avait été écrite d’avance. Sous les couleurs du Soleil Levant, le sublimissime bai brun pourrait d’ailleurs être une cartouche pour les prochains Jeux olympiques… à Tokyo ! Ce dernier a en effet été cédé au Japonais de vingt-et-un ans Mike Tawai, installé chez son nouvel entraineur Peter Charles, en Grande-Bretagne. Bien entendu, on imagine aisément que sa vente a été précipitée par la non-qualification de l’Italie pour les prochains JO. 

Brillant défenseur du drapeau italien ces dernières années, le Selle Français par Montender et avec une mère par Papillon Rouge est né chez Marianne Eichenberger, à l’élevage du Soleil, dans la Nièvre. Il évoluait sous la selle de Luca Marziani depuis l’âge de quatre ans. Intégré aux rangs de l’équipe nationale dès 2015, l’étalon a obtenu des résultats très significatifs dès l’année suivante. Pour sa première apparition en Coupe des nations de première division, Tokyo du Soleil avait participé à la victoire de la Squadra Azzura avec une seule faute en première manche, avant d’être acteur du succès italien à Falsterbo avec un seul point de temps. Depuis cette saison, Tokyo avait été de tous les championnats. Sans connaitre de succès significatif lors de ces grands rendez-vous, il avait même été éliminé à la surprise générale dans la deuxième manche de la finale par équipes aux Jeux équestres mondiaux de Tryon, l’an passé. Pourtant remarquable de régularité à l’image de ses prestations parfaites dans les Coupes des nations CSIO 5* de Rome, Falsterbo et Dublin cette même saison, le bai brun avait refusé de franchir le mur à deux reprises en Caroline du Nord.

Cinquième de la Coupe du monde Longines de Vérone la saison passée, Tokyo du Soleil avait remporté le Grand Prix CSI 3* de Montefalco, en mai, ce qui reste à ce jour sa seule victoire en Grand Prix. Sixième sur la mythique Piazza di Siena, il a cet été pris part aux championnats d’Europe Longines de Rotterdam ainsi qu’à la finale de la Coupe des nations Longines de Barcelone, où ses efforts n’ont pas pu assurer une qualification olympique à l’Italie. Entre temps, il s’était offert une belle quatrième place dans l’épreuve reine du Longines Global Champions Tour de Rome. 
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter