Jeudi 14 juillet - 23h35 | ma.thierry

GN de Lure : victoire de l’Ecurie Sellerie Horse Prestige

L’équipe d’Equiland 70 peut être satisfaite de son édition2011 du Grand National. Les aléas d’une météo estivale capricieuse n’auront pas eu raison de l’engouement du public largement présent tout au long de ce week-end luron. Pour preuve, près de 5000 spectateurs entouraient la piste sablée au fil des jours.


 
Le podium dans la même seconde

 
Ce dimanche de Grand Prix débutait sur un parcours à 1,40m sur un tracé de haut niveau signé Jean-François Gourdin.  Jacques Helmlinger et Alexandra Francart légèrement pénalisés par le chrono rejoignaient  les autres cavaliers sans faute pour le second tour .Six cavaliers au total car le franc-comtois Fabien Acide, le francilien [Max Thirouin] et l’alsacien Pierre Gautherat réalisaient le doublé en qualifiant deux montures sans faute pour le second tour. Bosty entrait alors en piste et donnait le ton avec un tracé au cordeau sur [Qoudecoeur de la Loge], fils de son étalon [Ideal de la Loge]. L’afficheur indiquait 46,944 ; temps à battre ! La bataille fut rude et après les deux tentatives de Pierre Gautherat  il ne restait que deux cavaliers en lice pour chercher le chrono de Bosty que l’on pensait alors vainqueur ! Fabien Acide ne l’entendait pas ainsi et menait L’Écho du Rozel sur les chapeaux de roue jusqu’à la ligne d’arrivée. 46,928, soit seize millième de mieux ! Autant dire que l’on retenait son souffle dans les tribunes pour suivre le dernier concurrent, Max Thirouin, toujours redoutable au barrage et qui affichait déjà deux victoires au tableau des GP de Lure avec Sir Volen D. Menant Askan. Tournant au plus court il réussit à réduire le chrono dans sa dernière foulée et l’emporte en 46,766 ! Une victoire dans un mouchoir de poche plié en trois pour un podium largement salué par les applaudissements d’un public enjoué par ce grand moment de sport !

 
Coup double pour Pauline Guignery

 
Une  pluie diluvienne tombait entre midi et quatorze heures ! Peu importe…c’était la pause et c’est sous le soleil que débutait l’épreuve phare de ce jumping franc –comtois. Un soleil au zénith pour [Pauline Guignery] qui conclue ce week-end de Grand National en signant un brillant doublé. Première avec Nuggets l’Amandour en 42,964 elle réalise le deuxième meilleur chrono des dix finalistes avec [Meadow de Lhotain] en 45,525. Thibaut Bazire réussit également un superbe double sans faute avec Legolas21 qu’il mène à l’ultime sans faute en 47,290, prenant ainsi la troisième place sur le podium. [Gregory Cottard] devait sans doute en vouloir un peu au chrono ! Pour un petit quart de point pour temps dépassé, il prenait la quatrième place avec Pepyt’ des Elfs. [Michel Hecart] n’était pas venu pour la figuration ! Présent au second tour avec ses deux montures, le normand cherchait le meilleur tracé pour devancer le chrono de Pauline Guignery. Ce fut presque fait avec Ninon des Loulou qui bouclait en 42,123. Meilleurs chronos, malheureusement une barre sur le dernier obstacle s’envolait en même temps que la victoire ! Pas mieux pour Bosty, sans faute en première manche avec [Nippon d Elle] pénalisé d’une barre en seconde partie, tout comme Nicolas Houzelle et son Muguet des Chambres.
Victime d’une déchirure ligamentaire il y a quelques semaines, Pauline Guignery revient donc en pleine forme et sa détermination en parcours fut une nouvelle fois payante. Elle savourait alors sa victoire, emprunte d’une certaine émotion partagée avec son compagnon Jacques Helmlinger et tout le public venu saluer au plus près la championne du jour.
 

 
 
Christian GERHARD.

À lire également...

Réagissez