Pieter Devos fait coup double face à Steve Guerdat à Stuttgart

Crédit : Lukasz Kowalski/FEI

Dimanche 17 novembre - 18h40 | Lucas Tracol

Pieter Devos fait coup double face à Steve Guerdat à Stuttgart

Bien déterminé à conserver son dû dans la prestigieuse Coupe du monde Longines de Stuttgart, Pieter Devos n’a pas loupé son pari cet après-midi. Face à un parterre de stars, le Belge a réussi à faire le doublé avec Apart, son efficace alezan de quatorze ans. Tous deux sont parvenus à devancer le numéro un mondial Steve Guerdat sur Venard de Cerisy et le Britannique Scott Brash avec Hello Senator. Une fois de plus, Kevin Staut a réussi la meilleure performance française. 

 - Pieter Devos fait coup double face à Steve Guerdat à Stuttgart

À ce stade de la saison, Steve Guerdat s'est classé dans quatre des cinq Coupes du monde auxquelles il a pris part.
Crédit : Lukasz Kowalski/FEI

Cinquième étape de la Coupe du monde Longines, Stuttgart a aujourd’hui entonné la Brabançonne, comme l’an dernier. Pour cause, Pieter Devos y a fait coup double en dominant un barrage à onze. Déjà troisième de l’étape lyonnaise, le Belge a ainsi ajouté vingt points dans son escarcelle, et avec désormais quarante points, s’est certainement assuré une place pour la finale de Las Vegas. Ce pari, il l’a réussi grâce à Apart, son régulier alezan de quatorze ans par Larino. Septième à s’élancer au barrage, il a réussi à abaisser le chronomètre de référence de 45“87 imposé par le numéro un Steve Guerdat et son Selle Français Venard de Cerisy. Malgré une légère glissade lors du demi-tour qui suivait le mur, Pieter Devos n’a absolument rien laissé au hasard, soignant les tournants et ouvrant sérieusement la galopade de son hongre pour finir en 45“35. 
Deuxième donc, Steve Guerdat a ainsi obtenu son meilleur classement de la saison de la Coupe du monde Longines. Bien qu’il n’ait pas besoin de courir après les points pour la finale en sa qualité de tenant du titre, le numéro un mondial pourrait déjà être qualifié puisqu’il compte déjà quarante-sept points. Pour cause, il s’est classé dans quatre des cinq étapes qu’il a courues ! Le classement général du circuit est exactement composé des mêmes cavaliers que ceux qui sont montés sur le podium de l’étape allemande. Troisième cet après-midi grâce à Hello Senator, une semaine après sa victoire dans l’étape véronaise avec Hello M’Lady, Scott Brash a lui aussi fait un sacré pas vers la finale de Las Vegas. 
 
Parti sur les chapeaux de roues avec sa bien nommée Che Fantastica, l’Allemand Philipp Weishaupt n’est pas passé loin d’une victoire à domicile. Après un parcours à toute vitesse, le cavalier de l’écurie Beerbaum a toutefois laissé à terre l’ultime vertical Longines. Avec son chronomètre de 43“63, il a donc dû se contenter de la cinquième place, juste derrière le Suisse Pius Schwizer et Cortney Cox. 
 
Résolument régulier, Viking d’la Rousserie a une nouvelle fois permis à Kevin Staut d’accéder au barrage après un bon premier sans-faute. Le Français et son bon fils de Quaprice Bois Margot n’ont toutefois pu réitérer au barrage, laissant à terre une brique du mur qui précédait un demi-tour. Pas encore assez rapide face à une telle concurrence, l’alezan a ainsi mené son cavalier au dixième rang, juste derrière Ludger Beerbaum et Cool Feeling, piégés sur la première barre de l’oxer Mercedes. Avec vingt-six points, le Normand a fait un nouveau pas vers la finale de Las Vegas. 
 
En raison d’une faute de Sangria du Coty sur l’entrée du double n°7 lors du premier tour, Roger-Yves Bost n’a pu accéder au barrage. La baie de treize ans semble toutefois retrouver toute la possession de ses moyens. 
 
Les résultats ici 
Le classement du circuit ici
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter