Les Bleus tiennent le podium provisoire à Pratoni del Vivaro

Crédit : Scoopdyga (archive)

Samedi 16 novembre - 16h43 | Lucas Tracol

Les Bleus tiennent le podium provisoire à Pratoni del Vivaro

La compétition avait bien débuté hier avec le dressage, et le moral des Bleus est toujours au beau fixe pour les Bleus au CCI 4*-L de Pratoni del Vivaro. En Italie, Gwendolen Fer a pris les rênes de la compétition sur Romantic Love, et supplante ses compatriote Karim Laghouag associé à Triton Fontaine et Gireg Le Coz avec Aisprit de la Loge. 

Les Bleus sont on ne peut plus en forme au CCI 4*-L de Pratoni del Vivaro ! Présents en nombre, et notamment pour qualifier leurs chevaux pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020 pour la plupart, les Français ne font pas de quartier à la concurrence. Deuxième à l’issue du dressage hier, Gwendolen Fer a pris la tête du classement provisoire grâce à un cross pénalisé de seulement 1,2 points sur Romantic Love. De retour à ce niveau de compétition après une convalescence, le bai brun permet ainsi à sa cavalière de totaliser 28,1 points à ce stade de la compétition. 
L’une des belles opérations du jour est celle de Karim Laghouag, qui a troqué son huitième rang à l’issue du dressage pour le deuxième. En signant l’un des trois maxis lors du cross, le champion olympique par équipes conserve donc ses 29,2 points avec Triton Fontaine. Même bilan pour Gireg le Coz, à qui GRANDPRIX a consacré un long portrait dans son dernier magazine. Sur Aisprit de la Loge, le Breton complète le trio de tête et abordera l’hippique avec 29,2 points, soit le même score que Karim Laghouag. L’ultime rendez-vous s’annonce passionnant demain ! 

Par ailleurs, le podium provisoire profitera d’une jolie avance puisque le quatrième couple composé de la Néo-zélandaise Samantha Lissington et Ricker Ridge Sooty GNZ compte 34,2 points. En tête après le dressage, Maxime Livio a ajouté 10,4 points à son compteur lors du cross avec Api du Libaire. Il compte donc autant de points que l’amazone d’Océanie à ce stade. Là encore pour la France, Régis Prud’Hon est sixième avec son meilleur cheval Kaiser HDB 41 75, tandis que Jean Teulère pointe à la huitième place avec Voila d’Auzay. 

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter