Mardi 12 juillet - 10h25 | h.schillio

'Helios est un cheval exceptionnel', Alexis Gautier

Pour Grand Prix Replay, il revient sur sa victoire.


 

Grand Prix Replay : Vos impressions sur cette victoire ?

Alexis Gautier : Je suis très heureux de cette victoire d’autant plus qu’il y avait une bonne concurrence même si ce n’était qu’un concours national avec notamment les engagés de Lexington. Sportivement parlant, je suis très satisfait car ce n’est pas rien de battre Bosty et [Olivier Guillon] au barrage.



Grand Prix Replay : Comment avez-vous abordé votre barrage ?

Alexis Gautier : J’avais vu le parcours d’[Eric Navet] et je savais qu’il était possible d’aller plus vite. Je n’ai ensuite pas regardé les parcours d’Olivier Guillon et de [Roger-Yves Bost], je savais qu’ils étaient parvenus à abaisser le chronomètre. Je suis rentré en piste avec en tête le tracé que j’avais prévu de faire depuis le départ. J’avais l’intention de tout tenter et c’est ce que j’ai fait aussi bien dans le tracé que dans la vitesse. Mon cheval a des bons moyens donc cela m’a permis un abord un peu loin sur un oxer.



Grand Prix Replay : L’Eté du Grand Parquet, une première ou une habitude ?

Alexis Gautier : Je suis un habitué de Fontainebleau puisque j’ai participé à de nombreuses finales jeunes chevaux et à de nombreux championnats de France dont le Master Pro Elite que j’ai remporté l’année dernière. En revanche, c’était la première fois que je participais à L’Eté du Grand Parquet et j’ai adoré l’ambiance et l’organisation de ce concours.

 


Grand Prix Replay : Hélios, seize ans et toujours là ?

Alexis Gautier : C’est un cheval exceptionnel, il répond toujours présent. Il n’a pas besoin de sortir beaucoup, il suffit de remettre le contact et il repart tout de suite !



Grand Prix Replay : Votre programme pour la suite de la saison ?

Alexis Gautier : J’ai du mal à obtenir des sélections pour courir les CSI, même sur le territoire français. Pourtant, je ne demande pas les CSI où il n’y a que dix places car je sais qu’elles seront réservées aux cavaliers les mieux classés, mais même dans les CSI où il y a une vingtaine de place, c’est difficile d’obtenir une sélection et mon titre de champion de France n’a rien changé à cela. Je ne connais pas vraiment la raison, on me répond parfois que mon cheval est trop vieux, il est pourtant en pleine forme. Je fais donc mon programme tout seul. Je vais faire des beaux concours cet été en Bretagne et en Normandie, notamment le Grand National de Saint Lô et j’espère pouvoir participer aux CSI de Dinard et d’Auvers.



 

Grand Prix Replay : Et la relève vous y pensez ?

Alexis Gautier : J’ai un bon neuf ans par Kannan Oliday d’Ira que je monte depuis un peu plus de  deux mois et qui est quatrième de la 1m45 à Fontainebleau. Il devrait attaquer les Grands Prix cet été. J’avais un très bon huit ans Pacifique de la Cour qui était deuxième de la 1m45 au CSI2* du Mans, mais devant mon peu de sélections, nous venons de le vendre, en accord avec le propriétaire. J’ai aussi deux bonnes sept ans Queen de la Cour, qui tourne bien sur 135cm et Queen de Carene, qui a gagné le Grand Criterium des six ans l’an dernier. Mais Helios a encore de beaux concours devant lui.



Propos recueillis par Héloïse Schillio

À lire également...

Réagissez