Les six candidats en lice pour le Grand Prix des start-up Hippolia by Equita Lyon

Crédit : Sébastien Roullier

Vendredi 01 novembre - 21h52 | À Lyon, Sébastien Roullier (avec communiqué)

Les six candidats en lice pour le Grand Prix des start-up Hippolia by Equita Lyon

Qui remportera l’édition 2019 du Grand Prix des start-up Pôle Hippolia by Equita Lyon? En lice, six candidats: L’Armure française, Coho, Ekibuzz, Jump Your Hair, Pangara et SecuRide. GRANDPRIX est allé à leur rencontre cet après-midi pour leur permettre de présenter brièvement leurs projets. Les votes sont ouverts!

L’Armure française
 
L’Armure française conçoit et commercialise des tuniques comportant une protection dorsale amovible homologuée pour la protection à l’impact. Cette plaque légère est équipée de la technologie D3O, une matière qui durcit en cas de choc, afin d’offrir une protection optimale. Après avoir créé ce produit pour les skieuses, puis les skieurs, Sophie Hallier, fondatrice, a développé une collection de tuniques, également appelées “Base Layers”, dédiées aux cavalières, avec l’aide de Camille Chantreux. “Cela ne peut pas remplacer les protections dorsales imposées par les règlements fédéraux pour le cross, mais convient pleinement à la pratique de toutes les autres disciplines et à l’activité en club, laissant aux cavaliers bien plus de liberté de mouvement. De plus, esthétiquement, cela offre un vrai gain par rapport aux dorsales à scratch.” Ce produit est commercialisé à 129 euros (119 à Equita Lyon) en version adulte, et 89 euros (79 à Equita Lyon) en version enfant.
www.larmurefrancaise.com
 
Coho by Animalinks
 
“Nous sommes une startup dont la volonté est d’améliorer le bien-être des chevaux au box et le quotidien de leurs propriétaires en cherchant à : suivre au plus près les chevaux, faciliter la transmission d’informations en provenance de l’écurie et enfin détecter et prévenir en cas de problème du cheval. Le boitier de suivi Coho est placé dans le box du cheval et permet un suivi et une compréhension des habitudes de vie du cheval à distance: images, vidéos, timelapses (vidéo constituée d’images prises toutes les minutes, ndlr), température du box et ouverture de la porte. De cette façon, on peut en apprendre davantage sur le bien-être de chaque cheval, la manière dont il se réponse, etc.”, explique Sébastien Dubois, président. “Le boîtier fonctionne en 4G, branché sur le secteur ou avec une batterie, ce qui permet notamment de l’emmener en concours. Plusieurs cavaliers, dont Michel Robert et Morgan Barbançon, testent actuellement ce produit.” Commercialement, Coho propose un abonnement mensuel à 30 euros, comprenant la carte 4G fournie par Orange.
animalinks.fr
 
Ekibuzz
 
Ekibuzz est une nouvelle plateforme de vente en ligne de matériel dédiée à tous les acteurs de la filière équine. “L’objectif est de proposer une multitude de produits adaptés aux professionnels et amateurs de chaque discipline. Il y a du textile pour femme, homme et enfant, et du matériel pour le cheval, mais aussi du champagne, des bijoux, des accessoires et des œuvres d’art. Nous pouvons intervenir sur la construction ou la rénovation d’infrastructures telles que les Carrières”, résume Michel Gasselin, fondateur et président. L’innovation de ce projet ambitieux réside dans le système dit de cashback. “À chaque achat, nos clients gagnent automatiquement 5% du montant hors taxes de leur commande en Buzz, notre système de monnaie. De plus, chaque client peut parrainer un nombre illimité de filleuls et toucher en plus 5% sur toutes les commandes de ses filleuls. Ces Buzz peuvent être dépensés sur notre site ou bien être reconvertis en euros et reversés par virement à nos clients, à partir du moment où le montant dépasse 50 euros”, détaille Théo Marzelière, chargé d’affaires.
ekibuzz.com
À noter qu’Ekibuzz propose également un jeu concours en partenariat avec GRANDPRIX. Plus d’information sur le stand de GRANDPRIX, au bord du paddock de la carrière internationale.
 
Jump Your Hair
 
Les produits de Jump Your Hair combinent kératine, protéine essentielle de la fibre capillaire, et biotine, vitamine bien connue dans les écuries. L’innovation réside dans les faits que ces produits sont destinés à la fois au cavalier et à son cheval. “Notre concept, c’est cheveu et crinière, qui ont les mêmes besoins. Notre produit phare est une huile de soin en spray, légère et volatile, sans résidus, grâce à ses composants évanescents uniques. Elle n’alourdit et ne graisse pas le poil, et lui rend sa brillance et sa solidité. Elle dompte, démêle, discipline et fait briller tout en laissant une délicieuse odeur. Notre formule reconstruit la fibre capillaire”, explique Karine Deschamps, fondatrice. “Cela fait doublement plaisir à la cavalière. Nous avons travaillé sur le pH du crin du cheval, qui s’établit autour de 5,5 contre 6 à 6,5 pour le cheveu humain. Notre shampooing composé à 90% d’ingrédients naturels a donc un pH de 5,5, qui est bon pour le cheveu, dont il resserre les écailles.” Les shampooing et l’après-shampooing sont vendus à 9,90 euros, et l’huile à 39,90 euros.
jumpyourhair.com
 
Pangara
 
Pangara propose un tapis de selle et un pantalon d’équitation entièrement produits en France avec des matériaux naturels et recyclés. Le pantalon, dont le développement est presque finalisé, allie des technologies issues du VTT et de la moto pour toujours plus de confort, d’élégance et de performance, sans transiger sur le respect de l’environnement. “Notre tapis est entièrement produit à partir de bouteilles en plastique recyclées. À l’intérieur, on a remplacé la mousse par un tissu 3D ayant le même pouvoir absorbant tout en étant beaucoup plus fin. Il sèche plus rapidement. Je l’éprouve moi-même tous les jours en Bretagne sur des chevaux poilus. Il est fabriqué par un Établissement et service d’aide par le travail (ESAT) de la région d’Arras, donc par des travailleurs en situation de handicap. Notre pantalon, lui, est thermoformé comme ceux des motards, si bien qu’il n’y a pas de plis à l’intérieur du genou qui sont moches et font mal aux cavaliers. Le fond de culotte est renforcé par un amortisseur en gel comme ceux que l’on retrouve sur les selles de vélo. Et il est équipé de poches basses idéales pour les téléphones”, explique Ingrid de Chergé, cofondatrice, qui a essayé de pousser le plus loin possibles une démarche profondément écologique. “Tout est intégralement produit en France expédié dans des pochettes réutilisables (retournées à l’expéditeur par La Poste, ndlr). De plus, nous récupérons nos produits en fin de vie pour les faire recycler au mieux.” Le tapis est vendu 100 euros à Lyon, et autour de 105 euros par la suite. Le pantalon, lui, devrait coûter autour de 150 à 180 euros.
https://www.facebook.com/pages/category/Sports---Recreation/Pangara-France-336583243643029/
 
SecuRide
 
SecuRide est une plateforme collaborative de services entre cavaliers : partage de son cheval via la demi-pension, location et partage de son véhicule de transport (location de vans, camions et co-transport). “Notre application téléchargeable gratuitement permet de permet de mettre en relation des propriétaires et des cavaliers en France, Belgique, Suisse et Luxembourg. Concernant les demi-pensions, nous proposons des annonces standardisées mentionnant toutes les informations nécessaires, ce qui simplifie la vie des équitants par rapport aux groupes Facebook. Le cavalier peut essayer le cheval et si les deux parties se mettent d’accord, elles vont établir un contrat et le montant de la demi-pension pourra être versé via un paiement sécurisé sur la plateforme. De son côté, le propriétaire peut souscrire des assurances en responsabilité civile du cavalier et le protégeant en cas de non-paiement de la prestation, en partenariat avec la MAIF. Nous intervenons comme des tiers de confiance”, expliquent Carine Blet, présidente, et Guillaume Raby, vice-président. “Pour le transport, cela fonctionne comme Oui Car, avec des assurance et un service d’assistance proposé en partenariat avec Equitassistance. Et pour le co-transport, que nous venons de lancer, cela fonctionne comme BlaBlaCar.” Pour ce dernier service, SecuRide entre donc en concurrence avec Hippn’Go, application lauréate du Grand Prix des start-up l’an passé.
securide.fr

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #113 GRANDPRIX n°113 FÉVRIER

GRANDPRIX #113

(GRANDPRIX n°113 FÉVRIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter