Bonne retraite, Opium de Verrières !

Opium de Verrières et Maxime Livio lors du cross des Jeux équestres mondiaux de Tryon.
Crédit : Scoopdyga

Lundi 14 octobre - 12h28 | Lucas Tracol

Bonne retraite, Opium de Verrières !

Fidèle complice du Français Maxime Livio, Opium de Verrières va désormais profiter d’une retraite bien méritée. Le CCI 5*-L de Pau qui devait être sa dernière compétition se fera finalement sans lui.   

 - Bonne retraite, Opium de Verrières !

Sans faute lors de l'hippique, Opium de Verrières a participé au bronze par équipes des Bleus lors des Mondiaux de Tryon.
Crédit : Scoopdyga

Maxime Livio aurait souhaité que son indissociable Opium de Verrières parachève sa carrière de sportif en sortant par la plus grande des portes, avec pourquoi pas une victoire au CCI 5*-L de Pau, trois ans après celle décrochée avec Qalao des Mers. Dans deux semaines, les Étoiles de Pau se courront toutefois sans le Selle Français de dix-sept ans, qui va désormais profiter de sa retraite sportive dans les champs de Damien et Bruno Morille, auprès de Japiur II et Cathar de Gamel. “Comme vous avez pu le voir, nous n’avons finalement pas engagé Opium à Pau. Je rêvais de lui offrir une belle dernière épreuve à la hauteur de sa carrière. Malheureusement, bien que son mental se batte pour cet objectif, je sens que ses dix-sept ans nous rattrapent. J’ai donc décidé d’arrêter sa carrière et de lui offrir la retraite qu’il mérite. Aucune inquiétude, Opium part à la retraite en pleine forme, je n’ai juste pas voulu prendre le risque de faire la course de trop”, a expliqué Maxime Livio sur les réseaux sociaux.
 
Né chez Dominique Bernard et Cendrine Pouget, Opium de Verrières avait fait ses débuts en jumping et en dressage respectivement avec Stéphanie Hennequin et Cendrine Pouget. Il avait finalement rejoint les écuries de Maxime Livio à cinq ans, avant de commencer le complet l’année suivante. “Quelle chance que Didier Mayoux m’ait fait croiser ta route”, a souligné le cavalier de l’équipe de France. En douze ans de vie commune, le couple s’est notamment imposé au niveau Grand National, lors du CCI 4*-S du Pouget en 2017, et a pris la cinquième place du relevé CCI 5*-L de Luhmühlen la même année. La saison passée lors des Jeux équestres mondiaux de Tryon, en Caroline du Nord, le bai par Ultra de Rouhet a également participé au bronze décroché par l’équipe de France, ainsi qu’à la qualification olympique des Bleus pour Tokyo. “Profite de ta deuxième vie, merci Opium !”, a conclu Maxime Livio. 
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #111 GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE

GRANDPRIX #111

(GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter