L’Anjou accueille une assemblée générale cruciale de la WBFSH

Crédit : DR

Samedi 12 octobre - 13h08 | Sébastien Roullier (avec communiqué)

L’Anjou accueille une assemblée générale cruciale de la WBFSH

La Fédération mondiale de l’élevage de chevaux de sport (WBFSH) organise son assemblée générale de 2019 à Saumur et au Lion-d’Angers, du 16 au 20 octobre. Coïncidant ainsi avec le Mondial du Lion, hôte des championnats du monde des jeunes chevaux de concours complet au Lion-d’Angers et les Espoirs du Complet, finale des trois ans SF et AA à orientation concours complet. Cet événement est organisé par le Stud-book Selle Français, l’association nationale de l’Anglo-Arabe (ANAA) et l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE). Une centaine de participants venus d’Europe, du Canada, des États-Unis et d’Amérique du Sud sont attendus.

Tous les ans, les membres de la WBFSH se rendent dans un pays différent. Le ou les stud-books du pays prennent alors en charge l’organisation de l’assemblée générale, proposant un programme aux participants. Ces quelques jours permettent aux acteurs du monde de l’élevage de chevaux de sport de se rencontrer, d’échanger autour de problématiques communes, de débattre de sujets techniques et/ou scientifiques, de construire des projets (échanges de données) et défendre des positions communes (UELN, place du cheval dans l’agriculture, bien-être…). Pendant cinq jours, les délégués participeront à des séminaires sur des sujets très techniques (valeurs d’élevage, traçabilité de la semence, etc.), découvriront l’Anjou grâce à des sorties culturelles (musicales du Cadre noir, découverte de l’équitation de tradition française), et renforceront les liens entre élevage et sport avec deux jours de présence au Mondial du Lion. Le programme détaillé des cinq jours de séminaire est disponible ici
 
La concrétisation et la réussite de ce projet permettent également d’asseoir la position de la France sur la scène internationale et son influence sur les débats et la défense de nos positions sur des sujets tels que l’application du règlement zootechnique, la nécessité d’échanger des données pour retrouver facilement les performances internationales des chevaux appartenant à un stud-book, etc.
Les dates et lieux choisis pour cette assemblée générale sont stratégiques puisque sur le plan de la entre relation sport et élevage, les finales des jeunes chevaux de concours complet se déroulant au Lion d’Angers sont l’occasion de présenter le savoir-faire des organisateurs et les spécificités du Stud-book (notamment la finale des chevaux de trois ans voués au complet) en leur permettant de vivre l’événement de l’intérieur, le samedi et le dimanche”, se félicite le Stud-book Selle Français dans son communiqué de presse.
 
Cette année, l’intégration au programme des séminaires d’un forum est un nouveau format proposé par le Stud-book Selle Français, et son organisation lui a été totalement déléguée. Le sujet traitera de la traçabilité de la semence, de l’étalon à l’inscription des produits dans un stud-book. Il permet en amont de préparer le sujet en travaillant avec les différents acteurs concernés : étalonniers, propriétaires et gestionnaires (stud-books principalement), mais aussi presse spécialisée (Breeding News) au travers d’articles qui seront support des réflexions. Ce format sur 1h30 suivra le plan suivant : 
1) Introduction : réglementation zootechnique de l’Union européenne, documents obligatoires pour la traçabilité du matériel génétique (sperme, ovocytes, embryons) et l’enregistrement des poulains;
2) Problèmes de gestion et revente de sperme, revente d’embryons, multiplication de produits à partir d’une petite quantité de sperme;
3) Le contrat de vente de sperme; sécurité a priori limitée;
4) Position différente du stud-book: rôle et implication des stud-books dans les programmes de sélection;
5) Table ronde : première discussion ouverte avec l’assemblée
6) Conclusion: quelle solution a posteriori.
 
“C’est un projet innovant, au sein du programme classique de la WBFSH, car ce format n’est pas habituel et nécessite en amont un travail de structuration. Les discussions s’étendront probablement autour de l’avenir du cheval de sport en Europe et dans le monde, les nouvelles technologies de reproduction avançant très vite (ICSI, congélation d’embryons, etc.), la place de la WBFSH dans ce schéma et la nécessité d’intégrer un Guide des bonnes pratiques pour que les intérêts des différents acteurs soient pris en compte à moyen et long terme, l’élevage étant de plus en plus mondialisé”, conclut le communiqué du Selle Français.
 
Lire la lettre ouverte rédigée par les étalonniers à l’intention de la WBFSH

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #111 GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE

GRANDPRIX #111

(GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter