Piergiorgio Bucci brillant à Saint-Tropez

Devant quarante-six couples, Piergiorgio Bucci domine l'Hubside Fall
Crédit : Filippo Gabutti / HUBSIDE Jumping

Dimanche 29 septembre - 18h08 | Communiqué

Piergiorgio Bucci brillant à Saint-Tropez

En ce dernier dimanche de septembre, le Grand Prix du CSI4* comptait quarante-six couples au départ. Sur le parcours proposé par le chef de piste Louis Konickx et composé de seize efforts à 1,55 mètre, onze couples parvenaient à se qualifier pour le barrage. Si la France était la nation la plus représentée au barrage, la victoire revenait finalement à l’Italie, grâce à la belle performance de Piergiorgio Bucci et Driandria.

Le Grand Prix 4* du jour semblait tout d’abord sourire aux Français. Après le premier parcours sans-faute signé de la Taïwanaise Jasmine Chen, les Tricolores Bruno Garez, Morgan Bordat, Thierry Rozier, Marie Demonte et Julien Gonin réussissaient eux aussi un parcours parfait et dans le temps, si bien qu’à l’issue de la première manche, la France comptait cinq barragistes sur les quatorze représentants engagés dans ce Grand Prix.  Face à eux, le Portugais Luis Sabino Gonçalves, le Brésilien Yuri Mansur, le Mexicain Eugenio Garza Perez, la Suissesse Janika Sprunger et l’Italien Piergiorgio Bucci quittaient également la piste avec un score vierge synonyme de qualification pour le barrage… Qui s’annonçait donc relevé !

Premiers à s’élancer dans la finale au chronomètre, Jasmin Chen et son Ninyon, voyaient malheureusement leurs espoirs s’envoler après une faute sur le vertical numéro deux du barrage. Première chance tricolore, Bruno Garez et United Sunheup fautaient quant à eux sur la sortie du double. La chance ne souriait pas non plus à Morgan Bordat et Julien Gonin, qui quittaient eux aussi la piste avec quatre points. Thierry Rozier, associé pour l’occasion à Star, redonnait alors le sourire aux Français grâce à un barrage parfait et rapide, bouclé en 31,72 secondes. À leur suite, Marie Demonte et Tanael des Bonnes, associés depuis quelques semaines seulement, réussissaient eux aussi un barrage impeccable, mais rentraient en 32, 59 secondes, synonymes de deuxième place provisoire. Si Luis Sabino Gonçalves sortait ensuite de piste avec huit points, synonymes de onzième place au classement définitif, les derniers concurrents à s’élancer ne comptaient visiblement pas laisser la victoire au Français. Yuri Mansur, Eugenio Garza Perez, Janika Sprunger et Piergorgio Bucci sortaient tous de piste sans pénalité. Et avec un chronomètre canon de 30,01 secondes, l’Italien, dernier à s’élancer dans le barrage s’adjugeait finalement la victoire, devant le Mexicain Eugenio Perez Garza (30,27 secondes) et le Français Thierry Rozier. 

“Driandria n’est habituellement pas la jument la plus rapide mais le barrage était parfait pour elle. Lors de la détente avant le barrage, elle sautait parfaitement bien alors en entrant en piste, je me suis dit qu’il fallait tout tenter aujourd’hui. J’ai été très vite du un au deux, puis j’ai tourné très court devant l’avant-dernier et j’ai pu prendre la première distance qui sortait. Je pense que c’est à ces deux endroits que nous avons fait la différence. Je suis heureux d’avoir remporté le Grand Prix aujourd’hui, j’adore ce concours et j’ai déjà hâte de revenir dans deux semaines !”, commentait le champion du jour en sortie de piste. 

Tous les résultats ici

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #111 GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE

GRANDPRIX #111

(GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter